Site internet dédié aux séries !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Dessin Meurtrier" [OS SMAC]

Aller en bas 
AuteurMessage
SosoN-Y
"I almost died and all I could think about was you." Beckett ! 4x23
avatar

Perso(s) Préféré(s) : Castle : Kate/Rick !
Nombre de messages : 925
Age : 22
Date d'inscription : 23/02/2011
Points : 9415

MessageSujet: "Dessin Meurtrier" [OS SMAC]   Mer 10 Avr - 19:02

Hello hello wink
Me revoilà avec un nouvel OS Smac tong
Un Grand Grand Merci à Mon Adorable Chef Zat pour sa magnifique correction ! calin calin
Bonne Lecture ! wink
___________________________________________________________________________________________________________________
"Dessin meurtrier"

Auteur : SosoN-Y
Titre : "Dessin meurtrier"
Genre : Suspense/Romance
Personnages concernés : Mac et Stella, l'équipe.
Ship : Smac
Note/Résumé : Basé sur l’Épisode 9 Saison 6 : "Manhattanhenge", dernier épisode mettant en scène le tueur à la boussole. Et si le papier gribouillé et déchiré que déchiffre Lindsay était un portrait ressemblant à Stella et non le portrait d'Hollis Eckarth (tueur à la boussole) ?
Disclaimer : Aucun personnage ne m'appartient et je ne tire aucun profit financier de mes écrits.
________________________________________________________________

Toute la ville de New-York était secouée et apeurée par le tueur à la boussole, surnom donné par les médias. Les policiers, eux, étaient fatigués de traquer sans relâche ce meurtrier, surtout les policiers en charge de l'enquête : l'équipe du Lieutenant Taylor. L'enquête n'avançait pas, le dossier se remplissait avec mal, les preuves étaient presque inexistantes et le tueur avait déjà tué trois personnes aux trois points cardinaux indiqués par les boussoles laissées : Nord, Sud et Est. Tout indiquait qu'il restait encore une seule victime à l'Ouest. Mac se jura de tout faire pour empêcher la mort d'une autre personne.
En fin de journée, ils avaient pu donner un nom au tueur à la boussole : Hollis Eckarth. Stella et Danny avaient découvert qu'il avait été interné après un massacre à son travail, où sa femme a trouvé la mort. En fouillant son ancienne chambre à l'hôpital, ils avaient trouvé des dessins ressemblant fortement aux victimes. L'équipe en conclut qu'il dessinait des portraits puis tuait les personnes ressemblant à ses dessins pour venger la mort de sa femme.
Après avoir échappé à la police, à l'Exposition Universelle, l'équipe découvrit l'endroit où il avait vécu toutes ces années : une ancienne "maison" de l'Exposition dans les égouts. Dans cet endroit, Lindsay récolta différentes preuves telles qu'une feuille gribouillée et déchirée et des brouillons de lettres d'excuses identiques à celles trouvées sur les victimes.
Au labo, vers 20h30, Mac entra dans la salle d'analyse où se trouvait Lindsay :

« - Lindsay, vous avez du nouveau ?
- Ah, Mac. J'ai établi que l'écriture était la même sur les lettres d'excuse trouvée sur les victimes que sur les brouillons. Le papier est le même.
- Bien, et pour les morceaux de papier déchirés et gribouillés ?
- Je les ai assemblés et là, je vais essayer de voir ce qu'il y avait en-dessous.
- Ok, tenez-moi au courant, il peut s'agir d'un indice important.
- Comptez sur moi, Mac. Il faut arrêter ce meurtrier avant qu'il ne brise d'autres personnes. »

Mac acquiesça, remercia Lindsay et sortit de la salle. Il se dirigea vers son bureau pour prendre sa veste et son arme. Il descendit au parking, après avoir été cherché ses affaires, pour se rendre au Parc de Flushing Meadows, où s'était déroulé l'Exposition Universelle de 1964-65. Stella et Don y étaient depuis l'essai raté de l'arrestation d'Hollis Eckarth. Mac alla leur prêter main forte pour essayer de le retrouver. Il arriva une vingtaine de minutes plus tard et retrouva Don devant l'Unisphère. Ce dernier le salua:

« - Hey, Mac ! Du nouveau sur les indices récoltés chez Eckarth ?
- Lindsay a établi une correspondance de papier et de l'écriture entre les brouillons et les lettres trouvées sur les victimes. Les morceaux de papier déchirés sont en cours d'analyse.
- Ok. J'espère que ce dernier indice pourra nous aider à trouver Eckarth !
- Je l'espère aussi. Au fait, où est Stella ? Demanda Mac remarquant l’absence de sa collègue. »

Flack lui indiqua qu'elle se trouvait dans le poste de commandement mobile du SWAT. Mac le remercia et se dirigea vers ce dernier pour rejoindre Stella. Alors qu'il ne lui restait plus qu'une dizaine de mètres à parcourir, il reçut un appel de Lindsay :

« - Taylor
- Mac, c'est Lindsay.
- Du nouveau ?
- Oui. J'ai presque fini de déchiffrer ce qui semble être un portrait. La prochaine victime, peut-être ?
- C'est possible. Dès que vous avez fini, lancez une reconnaissance faciale.
- Ok. Je vais essayer de régler les contrastes et on pourra alors apercevoir les détails du dessin.
- Prévenez-moi quand vous aurez...
- Oh mon Dieu ! Lindsay coupa Mac avant qu'il ne termine sa phrase.
- Lindsay, que se passe t-il ?
- Le portrait... c'est... c'est celui de Stella ! Bégaya Lindsay, choquée par sa découverte. »

Le portrait de Stella ! Sur le coup, Mac ne put y croire. Sa meilleure amie étant en danger, il demanda à Lindsay de prévenir le reste de l'équipe, la remercia et raccrocha. Il se mit à courir en direction du camion du SWAT. Il y rentra et remarqua que sa collègue n'y était pas. Il demanda au chef de la brigade d'intervention où se trouvait le lieutenant Bonasera. Ce dernier lui expliqua que cela faisait environ cinq minutes que Stella était partie, mais il ne savait pas où. Mac lui expliqua la situation et l'officier du SWAT prévint immédiatement ses hommes et les lança à la recherche du lieutenant Bonasera. Ces derniers se déployèrent dans tout le parc. Mac sortit ensuite du véhicule et prit son portable pour appeler sa collègue. Deux sonneries... trois sonneries. Alors que Mac allait raccrocher, la voix de Stella se fit entendre:

« - Bonasera.
- Stella, c'est Mac. Où es-tu ?
- Je suis à la sortie Ouest du parc. Pourquoi ?
- Sortie Ouest ?
- Oui, la sortie à l'Ouest dans le Parc, Mac. Stella ne comprenait pas les questions de son collègue.
- Ouest !... Ne bouge plus, j'arrive ! Mac raccrocha non sans avoir crié sa dernière phrase à Stella. »

Il fourra son portable dans la poche de son pantalon et se mit a courir en direction de la Sortie Ouest. Sortie Ouest ! En fait, la dernière victime serait à l'Ouest comme prévu, mais à l'Ouest dans le Parc de Flushing Meadows. Stella se trouvait pile au bon endroit et elle était la prochaine victime. Mac accéléra sa course à travers le parc. Non, Stella, sa meilleure amie, ne serait pas victime de la folie du tueur à la boussole ! Il se jura d'empêcher Eckarth d'approcher Stella. Mac avait besoin d'elle. Il n'imaginait pas sa vie sans elle. Stella avait toujours été là pour lui et lui pour elle. Il chérissait l'amitié si particulière qu'il avait avec sa collègue. Il aimait être aux côtés de Stella. En fait, il aimait Stella, tout simplement, et ce, depuis des années. A cette pensée, Mac sentit son cœur battre plus fort. Une giclée d'adrénaline parcourut son corps et augmenta sa vitesse de course.
Le grand panneau "Sortie Ouest" apparut clairement devant lui. Encore quelques mètres. Il distingua les longues boucles brunes de son amie. Elle discutait avec un policier. Elle était en sécurité. Cependant, il ne ralentit sa course que lorsque Stella se retourna à l'entente de son prénom crié par Mac. Arrivé à sa hauteur, il prit la parole avant que Stella ne le fasse :

« - Tu... Il... Eckarth... Il veut... Tu es la... Enchaîna Mac, essoufflé par sa course, sans que Stella ne comprenne quelque chose.
- Mac, reprends ton souffle et explique moi ensuite ce qui se passe. »

Mac acquiesça et prit de grandes bouffées d'air.

*POV d'Hollis Eckarth*

Caché derrière un buisson, je l'observe. Ma prochaine victime, la dernière. Est-ce que tu m'entends, Ma Caliopé ? Je t'aurais vengé ! Après elle, je viendrais te rejoindre, afin de te retrouver enfin mon Amour ! J'observe attentivement ma dernière victime. Elle est flic, et puis il y a toujours cet homme avec elle : Taylor, je crois, d'après la presse. Comment pourrais-je l'atteindre ? D'après l'arrivée de Taylor, il a dû découvrir que sa collègue était la prochaine personne visée. Personne, que ce soit Taylor ou un autre, ne m'empêchera de te venger, Ma Caliopé.

*Fin du POV d'Hollis Eckarth*

Il posa la corde, qu'il avait préparé, à ses pieds, sachant que sa prochaine victime ne serait pas atteignable de près. Il sortit un pistolet qu'il avait à sa ceinture. Il enleva le cran de sécurité, visa et tira.
Un coup de feu résonna dans les oreilles de Mac. Il sauta tout de suite sur Stella pour la protéger. Le placage au sol de Mac étouffa le cri que Stella allait pousser. Tous les policiers présents dégainèrent leurs armes en direction du bruit. Un petit groupe du SWAT arriva rapidement sur place.
Chacun avança, doucement, vers un petit bois. Un policier, qui marchait dans l'herbe à gauche du bois, marcha sur un objet. Il le ramassa, couvert par ses collègues, il s'agissait d'une boussole avec l'aiguille collée sur l'Ouest. On entendit crier qu'il n'y avait plus personne et chaque policier rangea son arme. Mac se releva et se retourna vers la petite forêt qui se trouvait dans son dos. Il sentit une chose humide sur sa chemise, du sang. Il s'examina et ne trouva aucune blessure. Il se retourna de suite vers sa collègue, restée au sol. Il constata un trou béant sur le côté gauche du torse de son amie. Juste au dessus du cœur. Il cria d'une voix puissante qu'il fallait une ambulance, car le lieutenant Bonasera était touchée. Il s'agenouilla ensuite à ses côtés, enlevant sa chemise pour compresser la blessure de sa meilleure amie. Il remarqua que même le T-Shirt blanc, qu'il portait sous sa chemise, était maculé de sang. Elle devait avoir perdu beaucoup de sang et cette hypothèse se confirma quand il vit la flaque de sang qui s'étendait aux côtés de sa collègue. Mac la cala contre lui et comprima la blessure de Stella, tout en essayant de la tenir éveillée :

« - Stella, regarde moi. Reste avec moi.
- Mac... J'ai mal. Sa voix n'était plus qu'un souffle, mais Mac l'entendit.
- Je sais, mais tiens le coup. Tu es une battante, l'ambulance va arriver. Reste avec moi, d'accord ? »

Elle hocha péniblement la tête, pour lui dire qu'elle essaierait de tenir. Il lui sourit doucement et reprit la parole :

« - Très bien. Je... Faut que je te dise quelque chose.
- … Elle ne dit rien mais attrapa une main de Mac et la serra légèrement, lui montrant qu'elle attendait la suite. Il serra la main de son amie plus fort.
- Pardonne-moi, Stella. J'aurais dû arriver plus vite, j'aurais du mieux te protéger. Je suis désolé. Essaye de tenir pour moi, pour nous. Oui, pour nous car je veux qu'un "nous" existe. Je t'aime Stella et ce depuis longtemps. J'aurais dû te le dire avant, mais j'avais peur, peur que tu me rejettes, peur de briser cette amitié que nous avons. Mais aujourd'hui, je veux combattre cette peur. »

Il avait tout dit, tout ce qu'il avait sur le cœur. Il attendit la réponse, ou au moins, un geste de Stella. Il remarqua ensuite les larmes de son amie mais, remarqua aussi le plus beau sourire qu'il n'ait jamais vu. Elle relâcha la main de Mac pour poser la sienne sur la joue de ce dernier. Elle la caressa doucement puis elle le vit baisser son visage vers le sien. Elle utilisa le peu de force qu'elle avait pour combler les quelques centimètres qui les séparaient. La douleur était intense, mais elle l'oublia le temps du baiser, si doux, que Mac lui donna. Elle dût, à regret, couper leur baiser. Sa blessure la brûlait, sa respiration était difficile, mais elle réussit quand même à chuchoter un "Moi aussi, Je t'aime". Mac lui sourit, compressant toujours la blessure de la jeune femme. Il vit enfin les ambulanciers arriver avec un brancard. Ils écartèrent Mac pour s'occuper du lieutenant Bonasera. Ils la hissèrent sur le brancard, puis dans l'ambulance. L'un des ambulanciers proposa à Mac de venir avec eux. Ce dernier grimpa immédiatement dans l'ambulance, remerciant l'ambulancier. Le lieutenant reprit la main de sa collègue et la lui serra pour lui montrer qu'il était là pour elle. Les deux ambulanciers montèrent dans le véhicule et ce dernier démarra tout de suite, sirène hurlante. Aussitôt, on administra les premiers soins à Stella : on lui comprima la plaie avec des compresses, on lui donna de l'oxygène et on vérifia ses constantes. Le trajet jusqu'au St Vincent Hospital fut rapide. Les ambulanciers sortirent Stella et rentrèrent en criant dans l'hôpital :

« - Jeune femme, lieutenant de police, blessure par balle au-dessus du cœur. »

Trois infirmières et un médecin prirent en charge Stella. Mac, qui tenait toujours la main de sa collègue, fut forcé de la lâcher et la regarda, impuissant, disparaître derrière les portes battantes. Il s'assit sur un des nombreux sièges du long couloir blanc et entama une longue attente. Il garda la tête baissée, fixant ses doigts noués ensemble témoignant de son extrême anxiété. Il ne la releva que 10 minutes plus tard, quand il entendit son équipe, ses amis, arriver. Le couple Messer s'installa aux côtés de Mac essayant de le réconforter. Adam, Sid et Sheldon restèrent debout, priant silencieusement pour que leur amie s'en sorte. Tous attendaient en silence des nouvelles de Stella.
Flack arriva vers une heure du matin devant l'hôpital et se dirigea vers ses amis. Il les informa que Eckarth avait certainement quitté le parc, car aucun de ses hommes ne l'avait revu. Il leur dit aussi que des patrouilles avaient été déployées dans toute la ville et que plusieurs appels à témoins avaient été lancés.
Environ une heure plus tard, le médecin arriva vers le groupe et prit la parole :

« - Je suis le Docteur David Law. Votre collègue a perdu beaucoup de sang, la balle étant passée près du cœur. Nous avons pu l'enlever sans danger. Le lieutenant Bonasera devrait vite reprendre des forces, étant donné qu'il s'agit d'une sportive. Elle est encore inconsciente, mais elle devrait se réveiller quand son organisme aura récupéré, c'est-à-dire sûrement dans la soirée.
- D'accord. Merci Docteur, le remercia toute l'équipe.
- Pas de problème. Je dois y aller, une longue nuit m'attend, les salua-t-il en souriant. »

L'équipe le salua en lui souhaitant bonne chance pour sa nuit de travail. Une fois le médecin parti, Adam et Sheldon prirent congé de leurs amis en les saluant, leur faisant promettre qu'ils les préviendraient s’il y avait quelque chose de nouveau. Le couple Messer partit quelques minutes après : la nounou ne pouvait pas rester toute la nuit. Ils saluèrent Mac, Sid puis Flack. Sid fut appelé dix minutes plus tard par la morgue : le corps de l'affaire McKenzie-Thomas était prêt. Il s'excusa auprès de ses deux amis et les salua d'un signe de la main en s'éloignant vers la sortie.
Les deux hommes discutèrent une bonne heure de l'enquête avant que le téléphone de Flack ne sonne :

« - Flack.
- …
- Quand ça ?
- …
- Ok. Bouclez le périmètre et ne touchez à rien. J'arrive. »

Il raccrocha en remerciant et en saluant son correspondant. Il rangea son téléphone dans sa poche de pantalon et prit la parole :

« - C'était l'agent Graham Lloyd de la patrouille B-07 : le central a reçu un appel d'une personne signalant un coup de feu dans le cimetière St Daniel dans le Queens. Arrivée sur place, la patrouille B-07 a fouillé le cimetière et a trouvé Hollis Eckarth mort sur la tombe de sa femme. D'après Lloyd, il s'agit d'un suicide, hypothèse confirmée par le légiste arrivé sur place. Je vais y aller pour superviser la scène.
- Appelez Sheldon, il est d'astreinte, il viendra vous aider et récolter les indices. J'aimerais venir, mais il y a Stella...
- Ne vous inquiétez pas, je comprends ». Flack avait dit sa phrase tout en posant une main amicale sur l'épaule de Mac.

Don laissa alors son ami et partit en direction de sa voiture. Mac profita de ce moment en solitaire pour réfléchir : Eckarth mort, l'affaire allait être bouclée. Il pensa à la vengeance d'Eckarth. Mac avait failli perdre Stella, sa Stella. Pourquoi ? Pour une simple vengeance ! Le tueur à la boussole était parti rejoindre sa femme, pensant avoir assouvi sa vengeance, sans savoir que Stella était toujours en vie. Mac remercia brièvement le destin d'avoir protéger la femme qu’il aimait de la mort. Il allait pouvoir vivre en paix... avec Stella à ses côtés. Il sourit, heureux d'être enfin avec celle dont il était amoureux. Il vit ensuite une infirmière passer dans le couloir et se leva pour l'approcher. Le remarquant, l'infirmière prit la parole :

« - Lieutenant Taylor, que faites-vous encore ici ?
- Je suis là pour le lieutenant Bonasera. Le docteur Law a dit qu'elle devrait se réveiller dans la soirée, donc j'attends.
- Mais... Elle regarda sa montre. … il est 3h du matin, vous devriez rentrer chez vous pour vous reposer. Quelqu'un vous préviendra s’il se passe quelque chose.
- Je... je préfère rester ici à attendre. Au moins, là, je ne suis pas loin d'elle.
- Vous savez, il y a un fauteuil dans sa chambre qui m'a l'air plus confortable que ces chaises. Vous devriez aller l'essayer, dit-elle en lui souriant doucement.
- Je peux aller la voir ? Merci beaucoup ! Il allait partir quand il se retourna en entendant l'infirmière le rappeler.
- Attendez, son numéro de chambre c'est le 18 au 1er étage. »

Il la remercia encore une fois avant de s'élancer vers l’ascenseur. Mac se retrouva rapidement devant la chambre de Stella. Il y pénétra doucement. Il observa quelques minutes Stella allongée dans le lit d'hôpital : elle dormait, elle paraissait si sereine et malgré l'endroit et le moment, il ne put s'empêcher de la trouver magnifique. Il prit le fauteuil et le posa à côté du lit. Il s'assit en prenant la main de Stella dans la sienne. Il la serra fort contre son cœur et posa sa tête sur le lit. Après un "Je t'aime, Stella", il s'endormit épuisé, mais soulagé, et pleinement heureux pensant au nouvel avenir qu'il allait vivre avec Stella.
Il se réveilla vers 12h. Il jeta de suite un regard à Stella : elle était toujours endormie. Mac se rappela alors les paroles du médecin : "Elle est encore inconsciente, mais elle devrait se réveiller quand son organisme aura récupéré, c'est-à-dire sûrement dans la soirée." Il sourit, il était pressé d'être ce soir pour retrouver le sourire de sa partenaire, revoir ses yeux émeraude si expressifs, sentir sa chaleur et pouvoir de nouveau goûter ses lèvres. Une brusque envie l'envahit quand les images et la sensation de leur premier baiser lui revinrent en tête. En bref, il voulait revoir Stella, elle lui manquait. L'après-midi allait être long, très long.
Mac embrassa le front de Stella et sortit de la chambre. Il passa à l’accueil pour laisser son numéro de portable au cas où l'hôpital devrait le joindre. Il prit ensuite un taxi et rentra chez lui se doucher et se changer. Une fois ces choses faites, il reprit un taxi pour aller au labo. Arrivé devant le bâtiment, il paya sa course et se dirigea vers l'entrée. Il grimpa les étages pour rejoindre son bureau. Mac s'installa ensuite dans son fauteuil et attrapa le rapport d'enquête de Sheldon sur l'affaire Eckarth. Il commença à le lire. Rendu à la dernière page, il relut la conclusion : "Hollis Eckarth s'est suicidé par arme à feu, au cimetière St Daniel, sur la tombe de sa femme, avant que la police n'ait pu l'arrêter pour les crimes qu'il a commis." Mac prit un des nombreux stylos posés sur son bureau et signa à la fin du dossier. Il se leva ensuite et partit en direction du bureau de Sinclair, dossier en main. L'équipe du lieutenant Taylor en avait enfin terminé avec cette sombre affaire. La ville de New-York n'aura plus à craindre le tueur à la boussole, il ne brisera plus jamais d'autres personnes ou familles. Il toqua à la porte de son Chef et attendit son autorisation pour rentrer, autorisation qui ne tarda à se faire entendre. Mac pénétra dans la vaste pièce qu'était le bureau de Sinclair :

« - Bonjour Chef ! Je viens vous remettre le dossier Eckarth. Il le tendit à Sinclair.
- L'affaire du tueur à la boussole ? Enfin, New-York en a fini avec ce tueur ! Beau Travail, Taylor. Vous et votre équipe avez encore prouvé votre efficacité.
- Merci, Chef.
- Des nouvelles du lieutenant Bonasera ? J'ai appelé l'hôpital qui m’a raconté ce qu'elle avait, mais ils ne m'ont rien dit de plus.
- L'opération s'est bien passée, elle encore inconsciente, mais ne devrait pas tarder à se réveiller.
- Ok. Tant mieux. »

Mac salua Sinclair avant de se retourner pour sortir. Il allait poser la main sur la poignée quand il entendit le Chef reprendre la parole :

« - Au fait, Taylor, vous ne me parlez pas de votre relation avec le lieutenant Bonasera ? Son ton était de nouveau autoritaire et son regard était de nouveau froid. C'était le Chef qui parlait, et non plus Sinclair, comme lorsqu'il demandait des nouvelles de Stella.
- … Mac resta figé par la question de son Chef. … Je ne... Comment ?
- J'ai entendu plusieurs échos sur ce qui s'est passé hier entre vous et Bonasera après qu'elle se soit faite tirer dessus. Les policiers présents sont de vraies commères. Il sourit, ce qui était assez rare, mais il reprit plus durement. Mais vous vous souvenez que vous êtes le supérieur du lieutenant Bonasera ?
- Notre relation n’interféra pas dans notre travail, répondit Mac, se justifiant rapidement.
- Tant que cette condition est respectée, je ne vois pas de problème, mais attention Taylor ! au moindre souci du genre favoritisme ou autre, je vous change de service vous ou Bonasera !
- Compris, Chef ! »

Sinclair acquiesça et Mac le salua avant de sortir pour de bon. Tout en marchant, il se mit à réfléchir : Sinclair acceptait leur couple, l'avenir venait encore de s'embellir pour Stella et lui. Il était pleinement heureux. En rejoignant son bureau, il croisa Sheldon qui se dirigeait vers les ascenseurs. Ce dernier s'arrêta discuter avec Mac quelques instants. Il lui demanda des nouvelles de Stella, Mac lui répondit la même chose qu'à Sinclair. Sheldon sourit, soulagé, et lui annonça qu'il allait rejoindre Danny dans un appartement du Bronx pour un homicide et demanda à Mac de l'appeler quand il y aurait du nouveau pour Stella. Mac hocha la tête avant de saluer son collègue, qui partit en lui adressant un signe de la main. Il rejoignit ensuite son bureau. Assis à ce dernier, il regarda l'horloge accrochée au mur : 15h. La soirée était encore loin.. Mac se demanda s’il n'existait pas une machine pour accélérer le temps. Il sourit à sa pensée peu rationnelle pour un scientifique comme lui. Il décida de faire la paperasse qui était sur son bureau, pensant que cela ferait passer le temps plus vite. Une heure trente plus tard, il posait son dernier dossier sur la pile de la paperasse terminée. Il se leva, décidé à aller boire un café. Il avait besoin de retrouver un peu d'énergie : la paperasse l'ennuyait fortement, il était un homme d'action. Il se dirigea vers la salle de repos. Il y entra et alla à la machine à café. En attendant que sa boisson finisse d'être servie, il attrapa un journal posé sur une table. Il le feuilleta sans grand intérêt jusqu'à la machine signala que le café était prêt. Il reposa le journal et attrapa de l'autre main sa boisson. Mac sortit de la salle de repos et fit le tour du labo, il rentra ensuite dans la salle d'analyse où se trouvait Danny et Sheldon. Il leur demanda quelle était l’avancée de leur enquête. Danny lui en fit un rapide résumé et Sheldon compléta avec les résultats d'analyse des preuves récoltées. Ils discutèrent jusqu'à ce que les deux jeunes experts soient appelés par Sid pour les résultats d'autopsie. Ils saluèrent Mac, puis sortirent de la salle. Le lieutenant fit de même, jeta son gobelet dans une poubelle proche, puis regarda sa montre : 17h15. Il souffla : encore 45 minutes et il pourrait enfin quitter le service pour aller voir Stella. Il rejoignit son bureau, il trouverait bien de quoi s'occuper.
Pendant ce temps, à l'hôpital, le médecin et deux infirmières entrèrent dans la chambre de Stella. Le médecin vérifia les constantes de cette dernière avant de sortir pour laisser les infirmières changer le pansement de la jeune femme. Ceci fait, elles sortirent pour aller s'occuper d'autres patients.

*POV de Stella*

J'ai froid, j'ouvre les yeux : de l'obscurité. Il fait noir. « Pourquoi ? » « Où suis-je ? » sont les deux seules questions que je me pose. J’avance doucement. Je ne sens pas mon corps bouger, je le vois juste avancer. Je m'arrête brusquement, étonnée de sentir un liquide froid s'écouler sur mon T-Shirt. Je baisse la tête pour m’apercevoir que c'est du sang qui coule d'une blessure au-dessus de mon cœur. Soudain, je me rappelle ce qui s'est passé : un coup de feu, Mac me protégeant, à nouveau Mac qui m’aidant à tenir jusqu'à l'arrivée de l'ambulance, Mac m'avouant alors qu'il m'aime. Je ressens à nouveau la sensation de ses lèvres sur les miennes, de sa main dans la mienne. Ensuite, l'arrivée à l'hôpital est la dernière chose dont j'ai le souvenir. Je panique : Mac ? Où est Mac ? L'équipe ? Et si je suis morte ? Je vois mon corps s'effondrer sur un sol froid, l'obscurité m'enveloppe, me retenant prisonnière. Je me sens oppressée, je suffoque...

*Fin du POV de Stella*

Une sonnerie stridente vint briser le silence de la chambre. Le médecin et les infirmières accoururent dans la pièce. Ils entourèrent Stella, pendant qu’une des infirmières apporta le chariot avec le défibrillateur.
Mac était dans son bureau, il allait regarder une énième fois l'heure quand il ressentit une étrange et désagréable sensation le traverser. Il n'eut le temps d'y réfléchir que son téléphone sonna. Il décrocha :

« - Taylor.
- Lieutenant Taylor, c'est le St Vincent Hospital... La voix du téléphone n'eut le temps de finir sa phrase que Mac la coupa.
- Oh mon... Il est arrivé quelque chose à Stella ? Dites-moi qu'elle va bien, je vous en prie.
- Lieutenant, votre amie a fait un arrêt cardiaque, mais le Docteur Law a réussi à la stabiliser. Expliqué simplement : il s'agissait d'un message de votre amie, le cerveau a paniqué et a décidé de faire réagir le corps du lieutenant Bonasera en déclenchant un arrêt cardiaque. Maintenant, elle va très bien et bonne nouvelle : elle est réveillée et vous demande.
- Dites-lui que j'arrive. Merci de m'avoir prévenu.
- De rien, c'est normal, lieutenant. »

Après avoir salué la jeune femme, il raccrocha et rangea son téléphone dans sa poche de pantalon. Il revêtit sa veste et attrapa ses affaires avant de sortir de son bureau. Dans le couloir, il croisa l'équipe et leur signala en passant à côté d'eux que Stella était réveillée. Leurs visages s'illuminèrent et tous regardèrent leurs montres : 18h15. Ils se regardèrent et sourirent avant de s'élancer vers l’ascenseur que Mac retenait. Ils avaient fini leur service et pouvaient aller voir leur amie.
Arrivés au parking, ils se répartirent : Sheldon et Adam passeraient chercher Don au commissariat, Danny et Lindsay iraient avec Mac, Sid les rejoindrait quand il aurait fini son service, dans une heure environ: une autopsie l'attendait encore. Ils se séparèrent devant l'ascenseur, rejoignant chacun leur véhicule.
Une fois en route, dans la voiture de Mac, Lindsay, qui était à l'arrière, prit la parole :

« - Mac, nous sommes très heureux pour vous deux ! Félicitations ! Elle parlait au nom de son mari et elle, mais aussi au nom de l'équipe.
- Merci. Il rigola pour marquer sa gêne. Mais vous aussi vous êtes au courant ?
- Oui, nous avons nos sources, plaisanta Danny.
- C'est Flack, n'est-ce pas ? demanda Mac sachant déjà la réponse : il avait deviné que Flack était le « policier qui ne savait pas tenir sa langue » dont parlait Sinclair.
- Notre source est compromise, Danny. Il l'a annoncé à toute l'équipe le lendemain matin lorsque vous étiez encore à l'hôpital, lui expliqua Lindsay.
- Boom ! Bonne réponse, Mac ! » Il était très excité, tenant d'après lui le scoop de l'année, compléta son mari.

Mac rigola franchement. Il remercia le couple pour leur gentillesse. Les trois policiers discutèrent joyeusement jusqu'à l'hôpital. Arrivés là-bas, Mac se gara, puis ils sortirent du véhicule et attendirent le reste de leurs amis devant le bâtiment hospitalier. Sheldon, Adam et Flack ne tardèrent pas à arriver. Ce dernier étant au téléphone, il salua ses amis en levant la main puis leur fit signe d'y aller et qu’il les rejoindrait. L'équipe rentra alors dans l'hôpital, se dirigeant vers l’accueil. Mac demanda le numéro de la chambre du lieutenant Bonasera, montrant sa plaque. La jeune femme le lui donna en souriant. Mac la remercia et la salua avant de se diriger vers l'ascenseur avec son équipe. Ils montèrent au deuxième étage et avancèrent jusqu'à la chambre 16. Mac passa devant et toqua : tous entendirent le « Entrez » de leur amie. Mac poussa la porte et aperçut tout de suite le sourire éclatant que Stella arbora lorsqu'elle reconnut les visiteurs. Lindsay alla rapidement la prendre dans ses bras, Danny, Sheldon et Adam firent la même chose. Stella était heureuse de revoir son équipe, ses amis. Les trois garçons et Lindsay allèrent ensuite se mettre de côté, laissant Mac s'approcher de Stella. Il avança vers cette dernière, et lui attrapant la main, il lui déposa un doux baiser sur les lèvres. Ce dernier fut rapide, Mac étant gêné, car toute l'équipe les regardait. Stella sourit à Mac, serrant sa main plus fort. Elle se décala pour que Mac puisse s'installer au bord du lit. L'équipe les félicita déclenchant le rire de Stella. Le nouveau couple les remercia chaleureusement. On entendit ensuite toquer, et on vit Flack entrer. Il alla saluer son amie en la prenant dans ses bras. Puis, il chercha avec Danny et Adam des chaises supplémentaires pour que toute l'équipe puisse s’asseoir. Une fois que tout le monde fut installé, Mac ne put s'empêcher de faire une remarque moqueuse à Flack :

« - Alors, comme ça, Don, vous tenez le scoop de l'année ?
- … Flack écarquilla les yeux et se tourna vers le couple Messer. Et moi qui croyais que vous saviez garder un secret.
- C'est quoi un secret ? Demanda Danny hilare.
- Danny ! T'es pas drôle, mec ! Mac vous savez, il fallait que je leur dise, car depuis le temps qu'on attendait que l'un de vous deux fasse le premier pas ». Flack ne rigolait pas, il appréhendait la réaction de ses deux amis, enfin surtout celle de Mac.

Stella et Mac rigolèrent, soulageant le jeune policier, il pensait qu'ils allaient lui en vouloir. Il se leva alors, et alla à son tour féliciter le couple. Ces derniers lui sourirent, émus par la réaction de leurs amis, leur seconde famille. Mac profita de ce moment pour annoncer à Stella que Sinclair acceptait leur relation, l'ayant lui aussi su. Stella sourit et caressa la joue de Mac avant de reprendre sa main dans la sienne.
Lindsay demanda ensuite comment allait Stella. Son amie lui répondit en souriant :

« - Ça va, je ressens une douleur au niveau de la blessure, mais elle est soutenable.
- Tant mieux, car tu nous as fait une sacrée frayeur, dit Sheldon. »

Ils continuèrent à discuter du geste d'Eckarth et de l'enquête. Flack annonça à Stella que le tueur à la boussole s'était suicidé sur la tombe de sa femme, après qu'il ait tiré sur elle dans le parc. Stella souffla, l'enquête était enfin bouclée, soulageant la ville et les forces de police. La discussion devint ensuite plus joyeuse, l'équipe parlant de tout et de rien. Sid arriva une dizaine de minutes après, s'excusant de son retard. Il alla saluer Stella et féliciter le couple, lui aussi était au courant.
Dans la chambre, on entendait des rires et des éclats de joie. Stella observa chaque membre de l'équipe, heureuse de les revoir. Elle avait trouvé en cette équipe des amis formidables, la famille qu'elle avait toujours rêvée d'avoir. Stella s'attarda sur Mac : elle l'aimait si fort, elle avait cru ne jamais le revoir. Elle posa sa tête sur l'épaule de son homme, qui l'entoura de son bras la serrant contre lui, et elle se joignit à la conversation entretenue par ses amis.
Un nouvel avenir s'ouvrait à elle et elle comptait bien le vivre aux côtés de Mac et de ses amis.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Dessin Meurtrier" [OS SMAC]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» transport carton a dessin grand format
» Aide sur coloriage dessin importé en DXF
» [Dessin] Loup ailé
» Figurine SD d'apres dessin copine
» dessin de chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Experts en Séries :: LE COIN DES CREATEURS :: FANFICTIONS  :: csi ny - Fanfictions :: [csi:ny] OS - Ship-
Sauter vers: