Site internet dédié aux séries !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TENSIONS [SGA]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lina
Experte Informatique en BOOM - accessoirement Modo
Lina

Perso(s) Préféré(s) : Lindsay Monroe!!!!! et Danny bien sûr!
Nombre de messages : 1495
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2007
Points : 12859

MessageSujet: TENSIONS [SGA]   Sam 20 Oct - 11:34

c'est une fic que j'ai écrit il y a a bien deux ans maintenant....j'espère qu'elle va vous plaire!

Titre : TENSIONS
Personnages : tous ceux de la série !

Situation : saison 1, sans épisodes particuliers. Romance Sheyla.


1.
Le colonel Madison entra bruyamment dans le bureau du docteur Weir qui leva les yeux de sa pile de dossier. Elle soupira, que lui voulait-il encore ?! Depuis qu’il était arrivé sur la base Atlantis, trois jours plus tôt, il lui rendait la vie impossible. En effet, trois jours plus tôt, la porte s’était ouverte sans raison apparente et le code d’identification de la terre a été enclenché ce qui a rendus tous les atlantes fous de joie. On leur a envoyé une dizaine de militaires, quelques scientifiques et des vivres. Mais, à leur tête, il y avait ce fameux colonel qui malheureusement n’est pas très….agréable.
-Je ne comprends pas comment s’est possible ! Se mit-il à hurler en faisant les cents pas ! Je suis sûr que si le général O’Neil apprenait la nouvelle cela le mettrai dans une telle colère !
Weir soupira.
-De quoi parlez-vous ?
-De quoi je parle ? S’offusqua le militaire. Je parle de cette Peyla !
-Teyla, corrigea Weir. En quoi est-ce un problème ?
-Quoi ?! Vous osez me demandez ça ?! C’est une athosienne !
-Et alors ?
-Vous ne comprenez vraiment rien ! Comment pouvez vous lui faire confiance, ainsi qu’à son peuple !
-Ecoutez, son peuple a vécut parmi nous ici même pendant un bon moment et nous les connaissons donc mieux qu’aucun autre peuple. Expliqua Weir, agacée.
Le colonel se mit à rire, mais un rire d’homme en colère.
-Vraiment c’est charmant ! Ecoutez, quoi que vous en pensiez j’ai un mauvais pressentiment et de plus j’ai discuté avec Bates et il est d’accord avec moi ! Plusieurs fois il vous avez prévenu mais vous ne l’avez pas écoutez !
-Arrêtez ! La discussion est close ! Le sergent Bates, pour votre information n’est pas un modèle de courtoisie et de gentillesse ! Cette discussion n’a pas lieu d’être !
Weir s’était levée de sa chaise pour dire ces dernières paroles, Teyla était son amie et ce type commençait vraiment à l’énerver.
-Sortez de mon bureau ! Hurla-t-elle.
Il la regarda surpris.
-Docteur, je vous demande de faire en sorte que Peyla…
-Teyla ! Elle s’appelle Teyla !!
-Peut importe ! Elle ne doit plus faire partie des misions.
Le docteur s’approcha du colonel, elle s’approcha très près.
-Jusqu’à nouvel ordre je suis responsable de cette cité, c’est moi qui commande et qui décide, alors votre avis…comment dire ? …M’importe peu !
-Vous entendrez parlez de moi ! Menaça le colonel avant de sortir, furieux.
En sortant il passa près de la salle de combat où le major et Teyla venaient de terminer leurs entraînements, ils étaient debout et ils discutaient en riant. Cela énerva encore plus le colonel. Est-ce que toute cette base est devenue folle ? Comment pouvaient-ils tous lui faire confiance alors qu’ils ne la connaissent pas !
C’est à ce moment que le major qui quittait la salle de combat y laissant Teyla, vit le colonel et s’approcha de lui.
-Colonel !
-Major.
-Nous avons un briefing dans une heure, vous vous joignez à nous ?
-Je ne sais pas ! Cette histoire me dépasse.
-C’est vrai que c’est délirant, que vous arriviez au moment même où les Wraiths sont sur le point de nous attaquer, on peut dire que c’est bien tomber !
-Peut-être !
-Comment ça ?
-C’est peut-être une taupe, ici, au sein de votre base qui est la responsable !
-De quoi vous parlez ?
-Ecoutez, je vais être franc avec vous, je n’aime pas beaucoup cette Peyla qui travaille avec vous !
-Teyla, c’est Teyla, mais pourquoi ?
-Je ne lui fais pas confiance, ni à son peuple d’ailleurs. Ces gens nous utilisent !
-Nous les connaissons très bien !
-Bien sûr ! Vous me sortez tous le même discours mais moi je ne les aime pas ! J’ai un mauvais pressentiment et peut-être que c’est elle qui a fait venir ces vaisseaux !
-Vous dites n’importe quoi ! Le major commença à s’énerver. Vous ne la connaissez même pas !! Moi et mon équipe nous risquons tous les jours notre vie à ses côtés et je peux vous dire que nous pouvons tous placer notre vie entre ces mains sans soucis ! Elle m’a sauvé la vie un nombre innombrable de fois ! Ainsi que celle de MC Kay, de Ford ! C’est un chef exemplaire pour son peuple et c’est une femme d’exception ! C’est une amie formidable pour nous tous mais vous, vous la jugez sans la connaître et vous n’en avez pas le droit !!
-Merci.
Ils se retournèrent, Teyla était là.
-Tiens, voilà qu’on nous espionne ! Commença le colonel.
-Apparemment vous ne m’aimez pas beaucoup, dit calmement Teyla, mais cela ne m’étonne pas.
Le colonel haussa les épaules et s’éloigna.
-Merci major d’avoir pris ma défense. J’ai été très touché par vos paroles.
Le major lui sourit. Elle s’éloigna. Je ne pouvais pas être plus discret ! Pensa le major. Le fait que Teyla est tout entendu le rendait nerveux.


Teyla continua sa route sans se retourner jusqu’à sa chambre. Les paroles du major l’avaient vraiment touchée et elle s’était sentie flattée. Et comme si Bates ne lui suffisait pas, il fallait qu’une personne vienne à nouveau lui créer des problèmes. Elle sourit, la manière dont il avait pris sa défense….c’était si….elle secoua la tête. Allons, arrête de rêvasser, se réprimanda-t-elle.
Elle se leva et décida d’aller s’entraîner un peu, lorsqu’elle ouvrit la porte de sa chambre, elle tomba nez à nez avec le major.
-Teyla ! Dit celui-ci, soudain nerveux.
-Un problème, major ?
-Non, je venais vous voir c’est tout.
-Vous vouliez me parlez ?
-Rien de spécial. Vous allez où ?
-M’entraînez.
-Je peux venir ?
-Bien sûr !
Ils commencèrent à marcher en direction de la salle quand le major s’arrêta et prit Teyla par les épaules l’obligeant à lui faire face.
-Ecoutez Teyla, je vous apprécie beaucoup et c’est pourquoi j’ai pris votre défense tout à l’heure. Je veux que vous sachiez que tout le monde sur cette base vous apprécie et que vous êtes ici chez vous, tout comme nous.
-C’est gentil, mais je doute que Bates et Madison soient d’accord.
-On s’en fiche, ils n’ont aucune importance.
Teyla baissa la tête, pour elle cela avait de l’importance. Il lui releva la tête du bout des doigts.
-Souriez !
Elle se résigna et lui sourit.
-Bien, alors si on allait s’entraîner ! S’écria le major.
Teyla le regarda entrer dans la salle de combat, il était si joyeux, elle sourit.


Rodney entra dans le bureau de Weir.
-Ca va ?
-Non ! Hurla-t-elle. Puis, elle se ravisa. Désolé. J’ai eu une discussion avec le colonel Madison et celui-ci a le don de me mettre sur les nerfs !
-Ca fait à peine deux jours qu’il est là !
-Non, en fait ça fait déjà trois jours que je le supporte.
-Ah, les militaires, tous les mêmes !
-Rodney, ce que vous dites est ridicule, regardez le major !
- Oui, bon, il n’est pas parfait non plus !
Weir lança un regard interrogateur à Rodney, mais celui-ci l’évita et changea de sujet.
-Elisabeth, il faut que je vous parle.
-De quoi ?
-Nous devons aller sur cette planète que moi et Zelenka avons découverte.
-Hors de question !
-Les vaisseaux approchent, nous devons faire quelque chose !
-Que voulez faire ?
-Sur cette planète, il est possible que nous trouvions un ….
-Arrêtez Rodney, ça suffit !
-Mais…. Qu’est-ce qu’il y a ?
-Je…j’en…je n’en peux plus !
Elle se laissa tomber sur sa chaise.
-Mais ?....Ca va Elisabeth ?
-Non, pas vraiment. Nous ne pouvons pas gagner cette bataille ! Les Wraiths sont trop nombreux mais je ne peux pas me résoudre à abandonner la cité pour me réfugier sur une planète.
-Je vous comprends.
-Peut-être, mais ais-je le droit de mettre en péril la vie de chacun de vous alors que je sais pertinemment que nous sommes finis si les Wraiths attaquent !
Rodney la regarda longuement, elle était épuisée. A ce moment là, une ombre apparut dans le coin du bureau et une vague invisible vint frapper Rodney et Elisabeth. Une vague fine, légère, presque une douce brise. Rodney se leva et regarda Elisabeth bizarrement.
-Vous avez sentit ?
-Sentit quoi ? A par votre odeur, je ne vois pas ce que je pourrais sentir ? Depuis combien de temps ne vous êtes vous pas laver ?!
-Très drôle ! Et vous ?
-Quoi moi ?!
Rodney et le docteur avait les yeux pétillants de colère, leurs attitudes avaient brusquement changées. Etrange…………..

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo
Serial Series
Flo

Nombre de messages : 2230
Age : 28
Date d'inscription : 21/09/2007
Points : 12789

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Sam 20 Oct - 13:47

j'adore le début !!!! sunny

en plus cette fic est sheyla !!! coeur coeur coeur coeur je suis trop contente !!!! ^^

je sens que les relations entre les protagonistes d'Atlantis ne vont pas aller en s'arangeant !!! ( sauf peut-être pour John et Teyla !!! Very Happy )

La suite !!!!

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Experte Informatique en BOOM - accessoirement Modo
Lina

Perso(s) Préféré(s) : Lindsay Monroe!!!!! et Danny bien sûr!
Nombre de messages : 1495
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2007
Points : 12859

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Sam 20 Oct - 23:24

merci pour ton comm Flo et je suis ravie que tu sois sheyla!! cheers

voilà la suite! sunny


Alerté par des cris de dispute, Teyla et le major cessèrent leurs combats et se dirigèrent vers la salle où se trouve la porte des étoiles. Un petit groupe de personnes étaient rassemblées là et observaient Rodney et Elisabeth qui se disputaient.
-C’est étrange, dit Teyla.
-Pourquoi ? Rodney est du genre énervant vous savez !
-Regardez leurs yeux !
Le major les observa, en effet, ils étaient étranges. Rouges, gonflés et ce qui brillaient dans leurs yeux, une telle colère. En fait, tout cela était effrayant. Teyla s’approcha d’eux.
-Que se passe-t-il ici ?
- Cette illuminée doit être enfermé ! Hurla Rodney.
-Quoi ? Hurla Weir, prête à répliquer.
-Ca suffit !
A son tour, le major s’approcha d’eux et appela Beckett par son oreillette.
-Carson, nous avons un problème, venez immédiatement !
Au bout de quelques minutes, des infirmiers conduisaient Rodney et Weir à l’infirmerie, suivit de Teyla, du major et de Beckett. Celui-ci les examina après les avoir endormis pour les calmer.
-C’est étrange, dit Carson.
-Quoi ?
-Leurs tests sanguins indiquent qu’ils ont été drogués………
-Quoi ? S’exclama le major. C’est impossible ! Pas Rodney et Elisabeth !
-Comment expliqué ça ? Demanda Ford, qui les avait rejoints.
-Peut-être ont-ils été drogués ?
-Par qui ?
Tous le monde se regarda, surpris mais surtout inquiet.
-Il va falloir faire attention, dit le major, à part nous, personne ne doit être au courant !
-Et MADISON ?
-Personne d’autre que nous !
Ils acquiescèrent.
-En tout cas, expliqua Carson, si quelqu’un d’autre à ce genre de symptômes, il doit venir au plus vite ici.
Tout le monde quitta l’infirmerie. Ford prit la direction du réfectoire et le major commença à le suivre mais voyant que Teyla prenait la direction de ses quartiers, il se retourna et la suivit.
-Teyla, vous ne mangez pas ?
-Non merci.
-Vous êtes inquiète ?
-Oui. Cela me rappelle quelque chose.
-Ah oui ?
-Un jour, certaines personnes de mon peuple ont été touchés par ce genre de symptômes, ils se battaient, avaient toutes sortes de comportement étranges. C’était inquiétant.
-Et vous avez trouvé de quoi il s’agissait.
-Les anciens de mon peuple disaient qu’ils s’agissaient d’un esprit.
-Un esprit ? Répéta le major, amusé.
-Vous n’y croyez pas ?
- Les esprits, ce n’est pas mon truc.
Teyla sourit.
- Cette esprit est puissant.
-Pourquoi il ferait ça ?
-Et bien, on raconte que cet esprit est une femme nommé Aga, elle a été durant toute sa courte vie, malmené par les hommes et a juré de se venger. A sa mort, sa colère était si forte qu’elle est devenu Chaga, l’esprit du malheur et de la colère.
Le major souriait.
-Pas très rassurant.
Teyla lui donna une petite tape.
-Cessez de vous moquez de moi !
Ils rirent.
-Un détail.
-Pardon ?
-Vous avez dit qu’elle se vengeait des hommes mais Weir….
-Et bien, peut-être a-t-elle élargit son horizon, plaisanta Teyla.
En discutant, ils étaient arrivés devant la salle de combat. Le major la tira à l’intérieur.
-Je vous promets que cette fois c’est moi qui gagne ! Dit-il.
Elle sourit. Elle partit au fond de la pièce, pour chercher des bâtons et Sheppard l’attendit. L’ombre, la même que l’on avait vue dans le bureau de Weir apparut à nouveau et la même brise se dirigea vers le major et le traversa. Il tituba légèrement. Teyla se retournant vers lui au même moment s’inquiéta. Elle s’approcha rapidement de lui.
-Major ? Ca va ?
- Je ne sais pas.
Soudain, il se redressa et l’observa étrangement.
-Quelque chose ne vas pas, dit Teyla.
Il s’approcha d’elle et elle recula, lentement. Soudain, il la plaqua violement au mur.
-Major ! Qu’est-ce qui vous prends !
-Quoi ? Je ne te plais pas !
Il l’embrassa dans le cou.
-Major, ça suffit !
Elle essaya de se dégagea mais il resserra son emprise. Il était si proche d’elle qu’elle sentait son souffle chaud le long de son cou, elle frissonna. Cette situation, quoi que plus qu’inconfortable lui plaisait beaucoup. Malheureusement le major n’étant pas dans son état normal, elle devait se débrouiller pour le calmer et le conduire chez Carson. Mais, il continua de lui faire des baisers dans le cou et elle crû qu’elle n’y arriverais jamais. Il fit glisser ses mains dans son dos.
Je pourrais peut-être en profiter, pensa-t-elle, juste deux minutes……….
Il l’embrassa fougueusement et elle ne fit rien pour l’en empêcher, au contraire, il sentit le corps de la jeune femme se décontracter sous ses doigts. Il quitta ses lèvres, à bout de souffle.
-Teyla… vous êtes si…..belle, je………..
Elle lui déposa un baiser sur la joue.
-Pardon major.
-Quoi ? Murmura-t-il.
Elle le repoussa violemment et il se heurta au sol. Ensuite, elle s’approcha de lui, il avait sombré dans le sommeil. Elle passa délicatement sa main sur son visage. Il était si…….craquant. Quand il l’avait embrassé, c’était si….Elle secoua la tête.
-Carson, venez vite ! C’est le major !
A l’infirmerie, Carson s’approcha de Teyla, il venait de finir d’examiner le major.
-Il a les mêmes symptômes, déjà trois personnes et pas n’importe qui !
Ils entendirent un murmure derrière eux, c’était Weir qui revenait doucement à elle. Ils s’approchèrent.
-Aïe… Que s’est-il passé ?
-Vous ne vous souvenez plus ?
-Si ! Oh mon dieu !
-D’après l’examen, vous avez été drogué.
-C’est impossible.
Elle se releva, mais Teyla l’en empêcha.
-Vous devez vous reposez !
-C’est gentil mais je dois surtout reprendre mon travail.
-Ce n’est pas raisonnable ; insista Carson.
-Nous allons être attaqué par les Wraiths et c’est moi qui commande cette base !
-Je sais, soupira Teyla.
Weir se retourna.
-Et Rodney ?
-Il ne va pas tarder à reprendre ces esprits.
-Le major aussi ?! S’étonna Weir.
-Demander à Teyla, il était avec elle ! Dit Carson avant de s’éloigner.
-Que c’est-il passé ? Demanda Weir.
Teyla était très mal à l’aise et ça le docteur Weir le comprit vite, ce qui ne fit qu’attiser sa curiosité.
-Nous étions…nous allions nous entraîner quand le major est devenue très ….entreprenant.
-Ah, je vois ! Les symptômes sont donc différents.
-Nous devons trouver la cause de tout cela.
-Oui, mais très franchement, ce n’était pas le moment, nous avons assez de problèmes avec ces Wraiths qui approchent ! Cependant, personne ne doit être mis au courant.
Weir se leva.
-Restez là avec eux et lorsqu’ils se réveillerons, prévenez moi !
Teyla lui sourit. Ouf ! Elle crû qu’elle n’arriverait jamais à lui expliquer les choses ! Elle fut interrompue de ses pensées en entendant la voix de Madison. Il parlait avec Carson.
-Quoi ? Le meilleur de mes militaires, à l’infirmerie ! Que se passe-t-il ?
-Un léger malaise.
-Léger malaise, alors pourquoi dort-il comme un bébé ?!!!
-Je lui ai donné quelque chose.
-Et elle, qu’est-ce qu’elle fait là ! Dit-il froidement en regardant Teyla.
-C’est elle qui l’a trouvé et sûrement sauvé ! Mentit Carson, en prenant le même air froid que Madison. Celui-ci sourit.
-Ou peut-être que c’est elle la responsable !
-Ca suffit, dit Teyla. Pourquoi lui ferais-je du mal, c’est mon ami !
-Bien sûr !
Il quitta la pièce.
-Désolé Teyla !
-Ce n’est rien.
Elle s’installa sur une chaise près du major et pris sa main dans la sienne. C’était sa faute, oui, c’est elle qui l’avait envoyé au tapis mais c’était pour son bien. Ils auraient fait une bêtise et en plus le major n’était pas dans son état normal. Elle soupira. Elle devait raconter à Weir, l’histoire de Chaga, même si elle ne la croirait pas. Elle se leva mais au même moment, le major ouvrit les yeux et instinctivement il l’attrapa par le bras.
-John….murmura-t-elle.
Il sourit.
-Ca va ?
-Tu…vous êtes violente !
-Pardon.
-Non, c’est moi qui m’excuse, je ne voulais pas…
-Je sais.
-J’ai les mêmes symptômes ?
-OUI.
Il soupira.
-Qu’est-ce qui se passe sur cette base ! En plus ce n’est pas le moment………

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo
Serial Series
Flo

Nombre de messages : 2230
Age : 28
Date d'inscription : 21/09/2007
Points : 12789

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Dim 21 Oct - 11:01

les pauvres !!!!! Razz Razz Razz

comme si John regrettais !!!!! lol!

enfin bref, j'espère que les " tensions " comme le dit le titre !!! vont finir par s'arranger !!!!

La suite !!!!

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Experte Informatique en BOOM - accessoirement Modo
Lina

Perso(s) Préféré(s) : Lindsay Monroe!!!!! et Danny bien sûr!
Nombre de messages : 1495
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2007
Points : 12859

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Dim 21 Oct - 19:26

merci beaucoup et contente que ça te plaise toujours!!

CHAPITRE 3


Teyla lui sourit.
-Calmez vous major, vous avez besoin de repos.
-Non, je vais sortir.
Il se leva sous le regard désespéré de Carson qui lui lança.
-Non, mais franchement comment je peux soigner des patients qui ne m’écoutent pas !
Teyla et le major sourirent, elle l’aida à se lever.
-Je ne suis pas un enfant….
-Ne discutez pas ! Le coupa-t-elle.
Quand ils furent dans le couloir, seuls, le major lui dit.
-Teyla….pour ce qui s’est passé tout à l’heure….Le major était extrêmement gêné.
Je suis désolé.
-Ce n’est rien, dit Teyla, légèrement déçue qu’il lui présente des excuses.
-Je ne sais pas ce qui s’est passé, c’est comme si quelque chose….Enfin, c’était tellement étrange que je ne sais pas comment l’expliquer. Il y a eu une sorte, enfin c’était…comme un léger coup de vent qui vous traverse et ensuite je n’avais pu le contrôle de mon corps, comme si je n’étais qu’un spectateur à l’intérieur de mon corps.
Teyla palit.
-C’est aussi ce qu’on dit Rodney et Elisabeth à Carson tout à l’heure.
Ils furent interrompus par l’arriver de Rodney.
-Major, Teyla, les salua-t-ils.
-Rodney !
-Avez-vous oubliez notre briefing ?
-Oh, oui !
Ils se dirigèrent tous vers la salle de briefing, où se trouvait déjà Ford et Weir. Ils s’installèrent rapidement.
-Bien, commença Weir, puisque tout le monde est là nous allons pouvoir commencer !
Le major se fit tout petit comprenant qu’elle parlait de son retard ainsi que de celui de Teyla.
-De quoi voulez-vous parlez ? Demanda Rodney.
Soudain, la porte s’ouvrit brusquement sur…Madison !
-Oh non ! Murmura le major.
-Bonjour, dit Madison, alors on oublie de m’inviter à un briefing !
-Non, répondit Weir calmement, mais vous n’êtes tout simplement pas convié à cette réunion.
-Pardon ?! S’emporta le colonel.
-Je crois que vous avez parfaitement entendu ! Dit Weir.
Le colonel s’empourpra.
-Comment pouvez-vous m’écarter !!! Je…vous n’avez pas le droit ! Je suis le militaire le plus gradé de cette base !!
Weir se le va brusquement, et frappa du poing la table.
-Je ne voudrais surtout pas vous manquez de respect mais comme je vous l’ai déjà dit jusqu’à nouvel ordre je suis le chef ici, alors dehors !
-Vous n’êtes qu’une bande d’incapable et vous allez conduire cette cité à sa perte !
Il quitta brusquement la pièce en laissant derrière lui un silence froid.
-Et bien, lança Rodney, je crois que nous venons de trouver notre premier sujet de discussion plus qu’essentiel !
Tous les regards se tournèrent vers lui.
-Quoi ?! S’exclama-t-il.
-Que voulez-vous dire ? Lui demanda Weir.
-Et bien il me semble clair que le colonel Madison est un réel problème pour nous.
-En effet, le soutint le major.
Tous les regards se tournèrent cette fois vers lui, surpris par le fait qu’il soutienne Rodney si facilement.
-Quoi ? Vous n’êtes pas d’accord.
-Si, répondit Weir. Il est plus qu’agaçant ! Il ne cesse de m’importuner, de me donner des ordres et je suis sans cesse obliger de lui rappeler qui commande !
-Il faudrait le renvoyer !
-Oui, mais vous savez comme moi que c’est impossible ! Dit Weir.
-Impossible ? Répéta Rodney. Pas tant que ça…
Il resta évasif.
-A quoi pensez-vous ? Demanda Weir.
-Et bien, nous pourrions l’envoyer sur une autre planète ! Du moins jusqu’à ce que la menace Wraiths avec leurs vaisseaux disparaissent !
-Bonne idée ! S’exclama le major.
-Non, dit Teyla.
Le major lui lança un regard surpris.
-C’est un bon militaire et il pourra nous être plus qu’utile pendant l’attaque des Wraiths.
Weir devint pensive.
-Oui, ce n’est pas faux !
-Oui, mais si il reste il va encore nous polluer l’existence ! S’exclama le major.
-C’est vrai ! Admit Weir.
-Il n’est pas le seul problème, continua Teyla, je crois que les problèmes que nous avons rencontrés ces derniers temps sont assez affolants.
-Vous voulez parler des brusques changements de comportements ?
Teyla acquiesça.
-Je crois que ce problème est en effet très grave, dit Weir.
-Que pouvons nous faire ? Demanda Rodney.
-Nous ignorons à quoi nous avons à faire. Dit le major.
-Cependant Teyla a une hypothèse. Dit Rodney
Le major se mit à sourire et Teyla lui lança un regard noir.
-Ce que vous appelez une hypothèse peut vous semblez étrange mais pour nous c’est plus que réel.
-Je sais Teyla, et sachez que nous ne contestons en rien vos croyances. C’est seulement que…comment dire, nous avons pour habitude de baser nos hypothèses sur des preuves et donc pour le moment j’aimerais que chacun de vous tout en restant sur vos gardes vous cherchiez des réponses à ce qui nous arrive.
Weir se retourna, elle avait sentit une présence derrière elle mais il n’y avait personne. A nouveau, elle sentit cette douce brise la traverser, oh non ! Pensa-t-elle. Déjà, elle perdait le contrôle de son corps…. Tout le monde la regardait, inquiets, il avait bien vu la lueur qui passait soudain dans ses yeux et tous avaient compris.
-Elisabeth, ça va ? Demanda doucement Teyla.
Celle-ci se leva et la toisa du regard.
-Comment pourrais-je aller bien ? Lui aboya-t-elle.
-Pardon ?
Soudain, Teyla tituba, elle aussi venait de perdre le contrôle de son corps. Le major le comprit vite.
-Ca se gâte, elles sont toutes deux touchés ! Ford ? Rodney ? Allez cherchez Carson, et tout de suite !!
Les deux hommes se précipitèrent, Teyla leva la tête vers Weir, elle avait un regard si méchant, le major frémit.
-C’est quoi ton problème ? Dit Teyla.
-Toi bien sûr ! T’es qu’une petite garce, tu crois que tu vas me voler mon homme !
Hola, le major commençait à avoir peur, tout cela ne préservait rien de bon, des femmes qui se battent pour un homme !
-Il n’est pas à toi mais à moi !
Le major tressaillit, en effet lorsqu’elle avait dit cela, Teyla avait pointé du doigt…le major lui-même !
-Ca suffit ! Vous êtes sous l’emprise…Commença-t-il.
-La ferme ! Hurla Weir en lui lançant un regard plein de colère.
-Et, toi tu ne parles pas comme ça à mon homme ! Hurla Teyla.
-Tu rêves ! Il est à moi !
Elle se jeta sur Teyla, Sheppard fut obligé de s’immiscer entre les deux femmes pour les séparer mais il fut projeté au sol violemment. Par chance, il n’eut rien. Teyla s’approcha de lui.
-Tu n’as rien mon amour ? Demanda-t-elle.
-Teyla, je vous en prie, reprenez-vous ! Supplia le major.
-Tu vois qu’il ne veut pas de toi !
-La ferme, pauvre folle ! Tu crois qu’il a besoin d’une pleurnicheuse comme toi qui reste toujours à l’arrière !
-J’y peux rien si elle est le chef ici !
-Oué, en attendant il préfère les belles femmes donc tu n’as aucune chance !
Les deux femmes commencèrent à se battre. Le major ne savait plus quoi faire. Teyla avait largement l’avantage et le major s’inquiéta.
-Arrêtez ! Hurla-t-il.
Les deux femmes se redressèrent. Carson et Rodney arrivèrent à ce moment, en les voyant entrer le major poussa un soupir de soulagement.
-Enfin !
Le médecin leur administra de jolies piqûres et les fit transporter jusqu’à l’infirmerie. Le major prit Teyla dans ses bras et Rodney se chargea de Weir. Teyla n’était pas complètement endormi, cependant le major comprit qu’elle revenait à elle.
-Je…que se passe-t-il……. Elle sombra dans un petit sommeil.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo
Serial Series
Flo

Nombre de messages : 2230
Age : 28
Date d'inscription : 21/09/2007
Points : 12789

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Dim 21 Oct - 21:28

olala !!! ça se gâte vraiment pour nos héros !!!!! No No No No

tu nous fait des infidélité au Sheyla ???? lol!

La suite !!!!

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Experte Informatique en BOOM - accessoirement Modo
Lina

Perso(s) Préféré(s) : Lindsay Monroe!!!!! et Danny bien sûr!
Nombre de messages : 1495
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2007
Points : 12859

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Dim 28 Oct - 18:54

merci Flo!! voilà la suite, désolé pour le retard! et ne t'inquiète pas, je ne fais aucune infidélité au sheyla, je n'oserais pas... lol!


Chapitre 4


Lorsqu’il déposa Teyla sur le lit à l’infirmerie celle-ci revint à elle sous le regard plus qu’inquiet de Carson et de Sheppard.
-Ca va ? Demanda ce dernier.
Elle sourit.
-Ca peut aller.
-Mais, je ne comprends pas, avec ce que je vous ai injecté, vous deviez en avoir pour quatre heures de sommeil ! Regardez Weir, elle dort !
Ils se retournèrent vers Weir, qui dormait profondément.
-Elles n’ont pas la même morphologie, proposa Sheppard.
-Exact mais tout de même ! Dit Carson avant de s’éloigner.
-Carson ? Appela Teyla.
Celui-ci se retourna.
-Oui ?
-Je peux sortir ?
Elle sentit le regard surpris du major sur elle mais préféra l’ignorer.
-Ce n’est pas très prudent, répondit Carson.
-Je vous promets de rester dans ma chambre !
-Très bien, mais le major doit vous accompagnez jusqu’à votre chambre !
-Pas de problème ! Répondit celui-ci.
Teyla commença à se lever mais il la prit dans ses bras et la porta.
-Major ! Que faites-vous ?
-J’accompagne une blessée à sa chambre.
Teyla pouffa de rire. Ils traversèrent le couloir et entrèrent dans la chambre de Teyla, il la déposa délicatement sur son lit.
-Voilà ! Dit-il.
-Merci !
Il sourit.
-Vous m’avez fait peur tout à l’heure, j’ai crû que vous alliez tuer notre pauvre Elisabeth !
Teyla sourit et le major s’installa près d’elle.
-Alors, continua-t-il, qu’est-ce que ça fait d’être touché à son tour par ce mystérieux mal ?
-C’est étrange.
-Moi j’ai trouvé ça drôle !
Il rit, Teyla lui lança un regard interrogateur.
-Vous vous battiez pour moi ! Pouffa-t-il.
Elle lui donna une petite tape.
-Vous êtes stupide !
Ils rirent. Le major s’arrêta soudain de rire et la fixa. Il lui caressa la joue.
-Major…
-Chut !
Il posa son doigt sur ses lèvres afin de l’empêcher de parler.
-Nous allons peut-être tous mourir d’ici demain avec les Wraiths si ce mystérieux mal ne nous fait pas nous entretuer avant ! J’ai bien réfléchit, je…
Il approcha son visage du sien et l’embrassa délicatement.
-Je t’aime….
Il l’embrassa encore, passionnément cette fois. Ils se séparèrent à bout de souffle. Il la regarda droit dans les yeux et lui dit.
-Cette chose qui nous contrôle j’ignore à quoi elle joue mais lorsqu’elle a pris possession de mon corps, même si je ne le contrôlais plus, j’ai fait la seule chose que je rêvais de faire depuis longtemps, t’embrasser.
Il l’embrassa encore, les choses devinrent plus intenses et je vous laisse imaginer la suite………
Au petit matin, il se réveilla dans les bras de la seule femme qui comptait pour lui. Mais, il était déjà tard et il était dans la chambre de Teyla ! Il devait la quitter rapidement et le plus discrètement possible ! Teyla se dirigea vers la salle de bain en souriant.
-Qu’est-ce qui te fait rire ? Demanda-t-il.
-Rien, répondit-elle rapidement en refermant la porte derrière lui.
Il s’habilla rapidement et par chance, personne ne se trouvait vouloir le surprendre, il arriva rapidement à sa chambre et referma rapidement la porte, il poussa un soupir de soulagement et se dirigea vers la salle de bain.



Weir revint doucement à elle, elle avait dormi longtemps, très longtemps. Carson s’approcha d’elle.
-Ca va ?
-Oui, ouh… Elle porta sa main à sa tête.
-Vous devez vous reposez. Vous savez lorsque cette chose, enfin ce truc prend possession de vos corps, il consomme une telle énergie que si il restait trop longtemps cela vous tuerais.
Caché derrière le rideau, quelqu’un écouter, un sourire vint sur ces lèvres. Il venait d’apprendre une bonne nouvelle…
Madison entra brusquement à l’infirmerie.
-Docteur Weir, j’exige d’être mis au courant de ce qui se passe sur cette foutue base !
-Du calme, vous voyez bien qu’elle est fatiguée ! S’écria Carson.
-Ca va allez Carson, laissez nous un moment.
Celui-ci s’éloigna à contrecœur.
-C’est vrai, commença Weir, je vous cache des choses.
Elle lui expliqua rapidement la situation.
-Et à votre avis, qu’est-ce que cette…chose ?
-Nous l’ignorons mais mes hommes y travaillent.
-Cependant cette chose est dangereuse pour eux.
-Cette chose est dangereuse pour nous tous ! Rétorqua Weir, qu’on soit ou non à sa poursuite !
Madison soupira.
-Je peux vous aider ?
-Non, je voudrais que vous surveiller les vaisseaux Wraiths avec les hommes qui sont dans la salle de surveillance, je vais devoir rester ici le temps de reprendre des forces.
-Bien sûr ! Il lui sourit et quitta la pièce.
Weir n’en revint pas, c’était la première fois qu’elle le voyait conciliant et gentil.
Rodney entra soudain dans l’infirmerie.
-Elisabeth ! Hurla-t-il. J’ai une grande nouvelle !
-Que se passe-t-il ?
-Il n’y a plus qu’un seul vaisseau ruche en direction d’Atlantis, les autres se dirige vers une planète inhabitée.
-Merveilleux ! Cette bonne nouvelle va me permettre de me reposer un peu.
-Ah oui, bien sûr !
Rodney sortit et se dirigea vers son bureau. En chemin, il croisa Teyla mais celle-ci ne le remarqua pas, elle semblait être ailleurs, le sourire aux lèvres, elle flottait comme sur un petit nuage.
-Allô la terre ! Dit Rodney. Se rendant compte de sa bêtise il sourit. Enfin, on n’est pas vraiment sur terre mais bon c’est une question d’habitude !
-Oh Rodney, bonjour ! dit-elle.
Il la dévisagea, surpris de ça si grande bonne humeur, quelque chose avait changé en elle, pendant un moment il eut peur qu’elle soit possédé.
-Quoi ? Demanda-t-elle. Soudain, inquiète des regards surpris de Rodney, elle repris son calme habituelle.
-Non rien, dit celui-ci en s’éloignant.
Caché derrière un mur, deux ombres observaient Teyla.
-C’est elle que nous devons utilisé ! Dit la première.
-Je ne sais pas !
-C’est la plus forte physiquement et mentalement, elle pourra supporter !
-OK.
Soudain, à nouveau Teyla sentit cette douce brise l’envahir et perdit le contrôle de son corps.
-Parfait ! Dit une des ombres avant de disparaître à l’angle du couloir.
Le major passa dans le couloir et vit Teyla, il s’approcha et la frôla en murmurant un doux.
-Salut toi !
Elle sourit.
-Bonjour !
Ils avancèrent.
-Tu viens à la cantine ?
-Oui, bien sûr !
-Tu m’as manqué ce matin ! Commença Teyla.
-Comment ça, je me suis réveillé à tes côtés, lui dit-il surpris.
-C’est vrai…je voulais juste vérifié !
En effet, la chose qui avait pris le contrôle de son corps, sentez les souvenirs de la nuit dernière en Teyla mais préférée en être sûr au cas où ce ne serait que les souvenirs d’un rêve.
-Quoi ? Le major ne comprenait pas.
Teyla se retourna vers lui et l’embrassa fougueusement. Il la repoussa.
-Tu es folle ! On va nous voir !
-Très bien !
Ils entrèrent dans la cantine et s’installèrent près de Ford, Rodney et Weir qui était sortit de l’infirmerie pour accompagner Beckett à la cantine.
Teyla et le major saluèrent leurs amis. Rodney fixa étrangement Teyla, leur discussion de tout à l’heure lui était restée, c’était étrange.
-Alors major, bien dormi ? Demanda Ford.
-Oui, enfin, avec tous nos problèmes c’est dur de trouver le sommeil.
Il sentit la main de Teyla glisser sur sa cuisse. Il dut pourtant gardez son calme pour ne rien laissez paraître mais qu’est-ce qui lui prend ? Se demanda-t-il.
Il sourit. Teyla, quand à elle, continuait de faire glisser sa main, elle devenait entreprenante et cela gêna encore plus le major qui se leva brutalement.
-Major ? Demanda Weir surprise, un problème ?
-Non, …je…je reviens !
Il quitta la cantine rapidement. Teyla, elle sourit, elle avait réussit. Elle se leva à son tour.
-Teyla ? Demanda Rodney, soupçonneux, vous nous quitter aussi ?
-Oui, à plus tard ! Dit-elle vaguement.
Elle se dirigea vers les toilettes, peut-être le major s’y trouverait mais il n’y avait personne.
-Où peut-il bien être ? Se demanda-t-elle.
Soudain, elle l’aperçut, sur un balcon et s’y dirigea.
-Major, dit-elle doucement.
-Teyla ! Qu’est-ce qui te prends ! Hurla-t-il. Tu…
Soudain, Teyla tituba.
-Tu es possédé ! Dit-il.
Soudain, Teyla lui empoigna violemment le bras.
-Aide moi, John !
Elle avait l’air désespéré. Mais cela ne dura qu’une microseconde, ensuite, elle repris cette air étrange.
-Enfin John, tu as oublié ce qui c’est passé hier ?
Il recula.
-Tu n’es pas Teyla !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo
Serial Series
Flo

Nombre de messages : 2230
Age : 28
Date d'inscription : 21/09/2007
Points : 12789

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Dim 28 Oct - 21:37

ouf tu me rassures à nez pas faire des infidélités au Sheyla !!!! Very Happy Very Happy Very Happy

en tout cas, ces ombres ont vraiment l'air mystérieuses Suspect Suspect

je me demande d'ailleurs, si ce n'est pas Madison qui est derrière tout ça !!!

La suite !!!!

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Experte Informatique en BOOM - accessoirement Modo
Lina

Perso(s) Préféré(s) : Lindsay Monroe!!!!! et Danny bien sûr!
Nombre de messages : 1495
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2007
Points : 12859

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Jeu 1 Nov - 21:24

CHAPITRE 5


Le major continua de reculer.
-Mais si, voyons John c’est moi !
-Non ! Je connais Teyla et ce n’est pas toi !
Teyla passa ses mains sur son visage.
-Ok, tu m’as démasqué et alors ?
-Qui êtes-vous ?
-Je suis Chaga !
-Alors, elle avait raison ! S’exclama le major.
-Et oui ! J’étais coincé ici depuis des lustres mais un de vos scientifiques m’a libérée !
-Que voulez-vous ?
-La vie dont j’ai toujours rêvé !
Ses yeux s’embuèrent et se remplirent de rage.
-Savez-vous ce que c’est que d’être une femme que l’on repousse et que personne ne désire ! Hurla telle. C’est pour ça que j’ai choisi Teyla. Elle est tout ce dont j’ai toujours rêvé ! Elle est forte, elle est belle, elle est respectable et elle est désirable !
-Mais à quoi bon, vous êtes morte !
-C’est vrai, mais je me venge et je vivrais la vie que j’ai toujours désiré désormais car c’est ce que je veux ! C’est pour ça que je l’ai choisi elle !
-Pourquoi avoir pris possession de mon corps et de celui de Weir et Rodney ?
-Le vôtre ? C’est simple, je savais que vous l’aimiez et je voulais faire en sorte d’accélérer les choses ! Pour Weir, j’ignorais si j’allais prendre son corps ou celui de Teyla mais cette femme n’est pas ce que je recherchais ! Quand à Rodney, ce n’est pas moi qui l’a possédé mais l’esprit de Chigi !
-Qui est-ce ?
-Un esprit qui était coincé ici avec moi et que j’ai utilisé mais j’ai fait en sorte de m’en débarrasser !
Elle sourit. Elle avait dans son regard quelque chose de mauvais, d’effrayant presque.
-Mais je ne vous aime pas ! C’est Teyla que j’aime ! Quitter son corps !
--Elle rit.
-Non, désolé mon petit John ! Je vais vivre ici, avec vous tous comme si j’était elle ! Et personne n’en sera rien !
-Moi je le sais ! dit le major.
-Oui, mais vous vous tairez !
Elle avait l’air menaçant.
-Et pourquoi ? La défiant. Vous êtes dans le corps de la femme que j’aime, je n’ai rien à perdre.
Soudain, il vit encore la jeune femme titubait et hurler.
-Aide moi !
Mais là encore, cela se passa trop vite et Chaga repris vite possession de Teyla.
-Ne lui faites pas de mal ! Supplia le major, inquiet.
-Du mal ? Sourit Chaga, d’ici trois jours, elle sera totalement épuisée et elle mourra mais moi, j’hériterais de son corps, de sa vie, de son amour….
-Non, vous n’aurez rien !
-Ce n’est pas vous qui m’empêcherais d’atteindre mon but !!
Elle s’approcha dangereusement de lui, un sourire mauvais aux lèvres et l’assomma brutalement. Son corps heurta le sol dans un bruit sourd. Un sourire de satisfaction se dessina sur les lèvres de Chaga/Teyla. Elle souleva le major et se dirigea rapidement vers sa chambre, là, elle allongea celui-ci dans sa salle de bain et referma la porte derrière elle, à clé. Ensuite, elle sortit et s’éloigna comme si de rien n’était. Elle se dirigea vers le bureau du docteur Weir, celle-ci était en pleine conversation avec Madison, elle resta près de la porte et écouta la conversation.
-Je voudrais juste que par mesure de sécurité, cette Peyla reste en dehors de cette mission ! Cria le colonel.
-Non, je ne vois aucune raison de l’écarter de notre enquête ! Elle n’est pas la seule à avoir été touché par ce mystérieux mal !
Décidément pensa Chaga, ce Madison commençait sérieusement à devenir un problème, il fallait qu’elle s’en débarrasse….



Le major ouvrit péniblement les yeux, il avait si mal à la tête. Il passa la main derrière sa nuque, elle ne l’avait pas raté, il se leva et ouvrit la porte de la salle de bain mais celle-ci était verrouillée. Bien sûr, se dit-il, sinon cela aurait été trop facile. Il se laissa tomber sur le sol, désespéré. La femme qu’il aimait était en danger, d’après ce que Chaga lui avait dit, elle n’avait plus que trois jours ! Cela le rendait fou de rage de ne pouvoir rien faire, il se leva et donna un coup de poing sur la porte, cela eu pour seul effet de lui causer une énorme douleur. En effet, les anciens avaient créé la cité d’Atlantis un peu comme une forteresse et chaque mur, chaque porte était plus solide qu’un roc. Il soupira, Teyla semblait prendre le dessus parfois, peut-être réussirait-elle à alerter les autres. Il avait peur, coincé dans cette maudite salle de bain, sans aucun moyen de s’échapper. Pourtant, il était le seul à savoir, le seul à pouvoir faire quelque chose pour Teyla. Teyla…. Cette femme avait changé sa vie, jamais il n’aurait imaginé qu’en venant ici, dans une autre galaxie, il trouverait l’amour. Il l’aimait tellement qu’il ne pourrait vivre sans elle. Depuis leur première rencontre, il avait rêver de l’embrasser et pourtant, c’est seulement ces derniers jours que j’ai pu enfin l’embrasser et hier…. Il avait vécu sa plus belle nuit sur Atlantis, la veille. Il devait absolument sortir d’ici, mais comment ? Il se leva et scruta la pièce, aucun moyen. Soudain, il se donna une grande tape sur le front, mais bien sûr ! Comment avait-il pu ne pas y penser, d’ailleurs même cette Chaga n’y avait pas penser et heureusement. Son oreillette ! Il appela.
-Docteur Weir ?
-Oui ?
-C’est le major, Teyla est possédée et dangereuse, elle m’a assommée et enfermé dans sa salle de bain ! Venez me cherchez et arrêtez là !
-Assommé et enfermée dans une salle de bain ! Il entendit Weir pouffa de l’autre côté de la ligne.


Rodney sourit, c’était bien la première fois que ce Madison lui faisait un compliment.
-Non, je ne plaisante pas, continua celui-ci. Votre travail ici en tant que scientifique est excellent, vous mériteriez une promotion !
Soudain Teyla entra, brusquement.
-On ne vous a jamais appris à frapper ! Hurla le colonel, visiblement en colère.
-Teyla, je suis occupé, dit doucement Rodney en la prenant par le bras pour la raccompagnez.
Elle se dégagea.
-Non ! Sortez Rodney, je dois avoir une discussion avec ce cher colonel.
Rodney commençait à avoir peur du comportement de Teyla, peut-être est-elle possédée ! Pensa-t-il. Cependant, elle lui jeta un tel regard qu’il sortit rapidement, il prit la direction du bureau de Weir et se mit à courir. La situation avait l’air…..dangereuse !
Teyla/Chaga regarda Madison avec mépris, colère, de la haine même.
-Que me voulez-vous ? Lui cria-t-il.
-Quoi, vous avez peur ? Demanda Teyla/Chaga, elle souriait et se mit à marcher, en tournant autour de lui.
-Peur de vous ? Hum…le colonel sourit. Pas du tout !
-Bien, alors laissez-moi vous dire que vous avez tort ! Je vais vous tuer !!
Elle sortit une arme et la pointa vers lui, le colonel pâlit.
-Oh mon dieu ! Posez ça tout de suite !
-Je n’ai aucun ordre à recevoir de vous ! Je ne suis pas Teyla mais Chaga !!
Le major, Weir et Ford entrèrent, eux aussi avaient des armes.
-Major ? Dit Teyla/Chaga surprise.
-Et oui !
-Lâchez cette arme ! Lui ordonna Weir.
Teyla/Chaga sourit.
-Je veux tuer cet idiot pour son intolérance !
-On ne tue pas quelqu’un pour intolérance, en revanche il peut être puni !
-L’intolérance commence doucement et fini mal ! Je l’ai vécut avec ces hommes…
Le major s’approcha, Teyla/Chaga s’agita.
-Reculez !!! Hurla-t-elle.
-Très bien, du calme !
Il recula ; doucement.
-Que voulez-vous ? Proposa Weir.
-Je voulais la vie de Teyla mais vous m’avez démasqué ! Je suis maudite !
-Quittez le corps de Teyla ! Ordonna le major.
-Seulement si vous promettez de me laissez partir !
Le major acquiesça.
-Non ! Hurla le colonel.
-Vous la ferme ! Lui dit Weir.
-La situation est délicate, comment vas t-on s’en sortir ? Demanda Teyla/Chaga.
-Je vais vous dire comment je vois les choses commença le major. Vous posez cette arme et vous ne tuez personne et on vous aide à rentrer chez vous.
-Bien sûr ! Mais vous oubliez un détail ! Je n’ai aucune raison de vous faire confiance.
-A vous de voir !
-Bon ça va ! Je vais me rendre dans la salle où il y a la porte et vous allez m’ouvrir un vortex, ensuite je libère votre amie !
-Comment ?
-Ne vous inquiétez pas pour moi, je suis un esprit, je me débrouillerais !
-Ce n’est pas pour vous que je m’inquiétais !
-Je m’en doute ! Elle compte vraiment pour vous, n’est-ce pas ?
Le major ne répondit pas, il était gêné et sentait les regards de Weir , de Ford et de Madison sur lui.
-Elle aussi, pour elle aussi vous comptez beaucoup ! Continua Chaga.
Elle se dirigea vers le colonel qui recula. Mais plus rapide, elle l’attrapa par le bras et posa son arme sur sa tempe.
-La poindre bêtise et il meurt !
-Ok, allons-y ! Dit Sheppard.
Ils se dirigèrent tous vers la porte, dans les couloirs, tous le monde se poussaient à leur vus et les laissait passer. Un silence inhabituel, pesant et inquiet régnait.
-Activez la porte ! Ordonna Weir.
-Où ?
-Peu importe !!
Deux secondes plus tard, un vortex s’enclencha. Teyla poussa le colonel qui s’affala sur le sol et soudain, elle tituba et tomba sur le sol. Le major se précipita vers elle.
-Teyla ?!
Une lumière blanche s’éleva, et traversa le vortex qui se referma aussitôt après son passage.
-Chaga nous a quitté ! Dit Weir.
Teyla ouvrit lentement les yeux pendant que Ford accompagnait le colonel à l’infirmerie, en effet celui-ci se déclara choquer par cette « tentative de meurtre ». Weir s’approcha de Teyla et du major, celui-ci avait levé Teyla et l’avait fait s’asseoir sur une chaise.
-Ca va allez ?
-Oui, merci, répondit Teyla.
-major, je peux vous parlez ?
Il leva les yeux vers elle. Elle s’éloigna de Teyla et il la suivit.
-Il y a quelque chose entre vous et Teyla ?
-Non.
-Major, ne me prenez pas pour une imbécile, je suis une femme et je sais reconnaître ce genre de choses.
Le major ne répondit rien.
Weir soupira.
-Vous êtes un officier si brillant ! Soupira Weir, et un ami, cependant, je me vois obligé d’en référé à votre supérieur, qui se trouve être Madison !
Il voulut répondre mais elle s’éloigna.
Il se retourna vers Teyla et l’observa, peut importe ! Pensa-t-il, elle en vaut la peine !
Il s’approcha d’elle et lui sourit.
Quelque chose dans l’ombre observait le major……………….

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo
Serial Series
Flo

Nombre de messages : 2230
Age : 28
Date d'inscription : 21/09/2007
Points : 12789

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Dim 4 Nov - 22:42

tu est une vrai sadique Lina !!!! quand on croit que c'est finit, tu nous laisse en plan comme ça Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

je suis contente que Chaga soit partie, mais vu la fin que tu noius à mise, je suis sûre, qu'il va y avoir qualque chose d'autre !!! pale

La suite !!!!

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Experte Informatique en BOOM - accessoirement Modo
Lina

Perso(s) Préféré(s) : Lindsay Monroe!!!!! et Danny bien sûr!
Nombre de messages : 1495
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2007
Points : 12859

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Sam 10 Nov - 17:31

merci Flo!! moi Sadique? pas le moins du monde! lol! lol!

allez, je te met la suite!

CHAPITRE 6


Teyla se leva brusquement et jeta un regard autour d’elle, comme si elle avait sentit quelque chose. Le major le remarqua et s’inquiéta.
-Que se passe-t-il ?
-Je ne sais pas, je sens quelque chose…une présence.
Elle avança en lançant des regards derrière elle. Soudain, elle s’arrêta et secoua la tête.
-Quoi ? Lui demanda-t-il.
-Non, je dois être fatiguée ! Je vais aller dormir un peu.
Elle lui lança un regard plein de tendresse et s’éloigna.
Soudain, alors que Teyla s’éloignait, une ombre glissa sur les murs froids du long couloir et l’ombre traversa le major qui tituba. Il se redressa et un sourire mauvais apparut sur ses lèvres. Il quitta la pièce et se dirigea vers le couloir, il regarda Teyla disparaître à l’angle du couloir. Il allait pouvoir mettre son plan en marche….
-Major ! Major !
Rodney appelait le major depuis une dizaine de minutes, sans succès. Il posa sa main sur son épaule. A peine l’avait-il posé que le major l’attrapa et le fit tourner, ensuite il lui serra la gorge et ne le lâcha que quelques secondes après, avec l’aide de militaires présents dans la pièce.
-Mais vous êtes malade ! Hurla Rodney.
-Désolé, je n’avais pas vu que c’était vous !
-Bien sûr ! De toute façon, ici nous sommes sur Atlantis alors que vous m’ayez reconnu ou pas ce n’est pas une manière de réagir !
Le major soupira.
-Ok, bon vous allez pas encore me saouler longtemps ! De toute façon je m’en tape !
Le major s’éloigna sous le regard surpris de Rodney.
-Mais qu’est-ce qu’il lui prend, il est malade !
Le major traversa le couloir. Je sens que je vais bien m’amuser ici, pensa-t-il, si elle croyait qu’elle allait se débarrasser de moi aussi facilement !
Le major/Chigi se dirigea vers la chambre de Teyla, il allait prendre de ses nouvelles, il fallait absolument qu’il fasse comme si de rien n’était. Sur le chemin, il rencontra Ford, le voyant venir vers lui il chercha rapidement dans l’esprit du major l’identité de cette personne.
-Major ! Ca va ?
-Oui…euh…Ford ! Que voulez-vous ?
-Ca vous dirait de faire un tour en Jumper ?
-Non, dit-il froidement.
Il s’éloigna sous le regard surpris de Ford. Il frappa à la porte de Teyla.
-Entrez !
Il ouvrit.
-Ah…major !
-Teyla ? Comment ça va ?
-Ca peut aller.
Elle s’approcha de lui, prête à se réfugier dans ses bras mais contre toute attente il recula.
-John ? Demanda Teyla surprise.
Il soupira.
-Ah, je vois, dit-elle, c’est à cause de ce que t’as dit Elisabeth tout à l’heure.
-Ce que m’a dit Weir ?
Chigi repassa la discussion du major et de Weir dans son esprit. Pendant un moment un silence pesant entoura les deux êtres.
-Oui, mentit-il.
-Oh, John…
Chigi soupira, cette fille avait beau être très attirante, il devait cesser l’histoire du major et de celle-ci. Il ne se sentait pas capable de la vivre durant son séjour ici. Il n’avait aimé qu’une seule femme dans sa vie et il l’aimerait toujours. Elle était morte bien sûr. Depuis des siècles qu’il était enfermé ici, il ne l’avait pas revu depuis le jour où il avait pris la porte des étoiles avec Chaga. Elle l’avait bien eu ! Elle lui avait promis qu’il allait voir la cité blanche et qu’il serait riche. Au lieu de cela, ils avaient échoués sur Atlantis et y étaient restés coincés.
Mais bientôt il subirait son ascension et pourrais retrouver sa femme. Il ne pouvait donc pas se permettre !
-Je suis désolé Teyla, on ne peut pas continué…
Teyla encaissa le choc, elle avait l’impression qu’il venait de lui planter un poignard en plein cœur.
-Tu…Tu ne peux pas dire ça……..Réussit-elle à articuler.
Il soupira. Il faisait du mal à cette pauvre femme mais tant pis. L’homme aussi souffrait, il le sentait en lui.
-Oh, ça va ! C’est ma carrière qui est en jeu !
Une larme roula le long de la joue de Teyla.
-Je sais bien ! S’exclama t-elle.
-Non ! Tu ne sais rien ! Madison est mon supérieur et Weir va tout lui raconter ! Cria-t-il.
-Inutile de m’hurler dessus ! Tu crois que c’est facile pour moi ! Je….je t’aime ! Lâcha t-elle.
Chigi sentit une vague d’émotions l’envahir, c’était le major, elle venait de lui dire qu’elle l’aimait et cela l’avait profondément touché. Il sourit, l’image de la femme qu’il aimait tant lui revint en mémoire. Pourtant, il devait faire croire à cette femme que celui qu’elle aimait ne l’aimer pas.
-Teyla, il vaut mieux qu’on n’arrête là !
-Non, Teyla secoua la tête, elle pleurait.
-Ca suffit !! Tu peux arrêter de réagir comme si tout tournait autour de ta petite personne !!!
Teyla resta figé sur place, ce qu’il venait de dire l’avait profondément blesser. Comment pouvait-il être si dur ?! Ce n’était pas dans ses habitudes, quelque chose clochait. Etait-ce sa carrière qui le mettait dans un tel état ? Elle le regarda, les questions se bousculaient dans sa tête et elle chercha désespéramment quelque chose, un signe qui lui montrerait que l’homme qui se tenait devant elle n’était pas John. Mais rien.
Il quitta brusquement la pièce, Teyla se laissa tomber sur le sol et des larmes inondèrent son visage.


Weir vit Madison, il était debout sur un balcon, il observait le ciel, l’air inquiet.
-Colonel ?
Il se retourna et lui sourit avant de reprendre sa contemplation du ciel.
-Ah, docteur ! Je n’avais jamais remarqué à quel point le ciel est magnifique.
-Est-ce que ça va ? Demanda Weir, surprise par le comportement du colonel.
-Oui, je…je repensais à ce vaisseau Wraith qui fonce droit sur nous.
-Oui, c’est vrai que c’est effrayant.
-Dites moi, vous vouliez me parlez ?
Weir se redressa, oui, elle devait lui parler et pas de n’importe quoi. Elle devait lui parler du major et de Teyla. Elle devait trahir ses amis, pour son travail. Elle devait détruire une merveilleuse histoire d’amour. Elle soupira. Le colonel se retourna vers elle, et l’observa attendant qu’elle s’exprime. Weir réfléchit un instant.
-Non.
Elle quitta le balcon et se dirigea vers son bureau. Avait-elle pris la bonne décision, espérons !


Le major/Chigi sourit. Il était si bien, cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas ressenti cela, si longtemps qu’il ne s’était pas sentit si libre. Tous ces gens n’étaient que des imbéciles et pourtant ils étaient si gentils. Maintenant, il devait mettre son plan en marche… Il devait trouver Weir. Il se dirigea vers son bureau.
-Docteur ?
-Oui, ah major !
-Je dois vous parler.
-Si c’est à propos de ce que je vous ai dis tout à l’heure, sachez que je n’ai encore rien dit à Madison mais je ne veux pas en parlez avec vous !
-Non, ce n’est pas ça.
-Bien, je vous écoute.
-J’aimerais partir en mission.
-Une mission d’exploration ?
-Oui.
Weir le regarda surprise.
-Vous n’êtes pas sérieux !
-Si !
-Avez-vous oublié la menace qui pèse sur nous, le vaisseau Wraith en approche !
-Quoi ?! S’exclama Chigi.
Un éclair de peur passa dans les yeux de Chigi/le major. Il avait finalement moins de temps qu’il ne pensait pour mettre son plan à éxécution. Weir ne comprit pas pourquoi le major réagissait comme si il n’était pas au courant.
-Est-ce que tout va bien ?
Chigi avait peur, la situation était plus qu’alarmante. Il n’avait pas prévu ce petit détail.
-Major ? Répéta Weir.
-Je sais…je sais. Je veux dire que je sais pour le vaisseau mais nous ne resterons pas longtemps. Nous pourrions peut-être y trouver quelque chose d’intéressant.
Weir réfléchit un moment.
-Très bien. Mais vous ne restez pas longtemps, vous restez prudents et surtout il faut que je puisse vous joindre à tous moments en cas de problème ici.
Le major sourit. Il sortit satisfait du bureau du docteur Weir. Il passa prêt de la porte de la salle de combat où Teyla se défoulait sur un punching-ball. Pauvre femme, pensa-t-il. Je viens de lui briser le cœur ! Il s’en voulait mais n’y pouvait rien. Elle le vit soudain et s’arrêta, son regard était noir de colère…..

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo
Serial Series
Flo

Nombre de messages : 2230
Age : 28
Date d'inscription : 21/09/2007
Points : 12789

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Dim 11 Nov - 18:48

oh non Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad au moment où ça s'arrenger entre Teyla et John !!! Sad snif snif

La suite !!!!

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Experte Informatique en BOOM - accessoirement Modo
Lina

Perso(s) Préféré(s) : Lindsay Monroe!!!!! et Danny bien sûr!
Nombre de messages : 1495
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2007
Points : 12859

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Jeu 12 Juin - 12:05

me revoilà ma petite Flo!! désolé pour le retard, pour la peine je t'offre deux suites!!

Chapitre 7


-Que voulez-vous major ? Lui lança-t-elle froidement.
-Teyla, nous…nous n’allons pas restez en froid indéfiniment.
-De toute façon je ne vois pas ce que cela change pour vous !
-Arrête c’est ridicule !
Il sentait en lui le major qui bouillonnait, si ce type le pouvais, il me tuerais pensa t-il.
-Quoi ? Qu’est-ce qui est ridicule ?! S’écria t-elle, pleine de colère.
-Nous n’étions ensemble que depuis deux jours ! Cela ne doit pas être di dur !
« Cela ne doit pas être si dur ! », mais qui était donc l’homme qui se tenait devant elle. Ce type n’était donc qu’une ordure !
-Et la nuit que nous avons passé ensemble ! C’était quoi ?!
-Mais ça, ça ne compte pas ! C’était bien et c’est tout !
Teyla écarquilla les yeux. Ce qu’il venait de dire l’échouerait ! Elle eu soudain honte de l’aimer. Comment pouvez-t-il dire que leur histoire n’avait que deux jours ! Depuis leur première rencontre, il y avait eu tellement de gestes, de regards qui en disaient long.
Elle aurait aimé le gifler à cet instant, mais elle était resté figée sur place ne pouvant ni parler, ni bouger. Elle était tellement en colère que son corps entier tremblait et elle ressentait une telle douleur qu’elle sentit les larmes gagner ses yeux. Il venait de lui briser le cœur. Pourtant, elle retint ses larmes cette fois. Hors de question de pleurer devant lui. Elle ne voulait pas en entendre davantage et quitta la pièce.


Quelques heures plus tard, toute l’équipe était prête à s’envoler vers une mission d’exploration. Lorsque Teyla arriva dans la pièce, elle ne lança même pas un regard dans la direction du major. Une tension s’installa entre les deux personnages, celle-ci était presque palpable et tout le monde l’avait remarqué. Cependant, personne n’osa parler.
-Bien, je crois que vous pouvez y aller ! Dit simplement Weir.
Tous montèrent dans le jumper et traversèrent le vortex. Alors qu’ils survolaient la planète à explorer le major leur dit.
-La planète a l’air déserte, nous allons nous poser. Je vais rester en mode furtif.
Chigi sourit, heureusement qu’il arrivait à lire en l’esprit du major sinon jamais il n’aurait pu réussir à piloter cet engin. Quand ils furent au sol, l’endroit avait bien l’air désert mais il préférait vérifier.
-Bien, commença le major/Chigi, moi et Teyla nous allons dans cette direction et Rodney, vous allez avec Ford dans l’autre. Nous resterons en contact avec nos radios !
-Non !
Les trois hommes se tournèrent vers Teyla. Celle-ci regarda le major dans les yeux et lui dit froidement.
-Moi et Ford nous ferons équipe !
Elle commença à s’éloigner, Ford lança un regard interrogateur au major.
-C’est bon, allez-y !
Ford courut rattraper Teyla.
-Et bien, j’ai l’impression que l’ambiance est glacée entre vous et Teyla ! Commença Rodney.
-Oui, vous savez comment sont les femmes !
Rodney sourit.


Teyla avançait très rapidement, elle était en colère visiblement mais Ford ignorait pourquoi.
-Vous voulez me tuer ? Cria-t-il.
Teyla se retourna, il n’en pouvait plus, le pauvre lieutenant était essoufflé. Elle sourit.
-Désolé. Quand je suis en colère j’ai tendance à marcher vite !
-Oui, j’ai remarqué mais pourquoi êtes-vous en colère ?
-Je me suis disputé avec le major.
-AH.
Ils continuèrent d’avancer, plus doucement cette fois.
-Je ne le comprends vraiment pas parfois !
-J’ignore ce qu’il vous a fait mais le major n’est pas quelqu’un de méchant.
-Et bien, je vois que la solidarité masculine ne perd pas de temps ! Sourit Teyla.
Le lieutenant sourit. Ils continuèrent leur chemin et soudain Teyla se redressa. Elle mis sa main devant Ford pour stopper son avancée.
-Qui y a –t-il ?
-Des wraiths, ils sont tous prêt !
Elle le poussa près d’un bosquet et s’y agenouilla à son tour. Ils les entendirent passer, deux Wraiths.
-Toujours aussi monstrueux !
Teyla sortit sa radio.
-Maj…Non, Rodney ?
-Oui ?
-Nous avons croisés des Wraiths, ils ne nous ont pas vus. Soyez vigilants, ils approchent dans votre direction !
Ford regarda Teyla et sourit. Elle en voulait vraiment au major. Soudain, deux ombres s’approchèrent d’eux par derrière et sans bruit, si bien qu’ils ne les virent pas.
-Bouuu !
Teyla et Ford sursautèrent.
Le major et Rodney rirent.
-Ce n’est pas drôle !
-Ford, accompagnez Rodney, il voudrait faire quelque prélèvement ! Dit-il sans quitter Teyla des yeux.
Celle-ci comprit clair dans son jeu, il voulait éloigner les deux autres, mais pourquoi ? Quand les deux hommes furent suffisamment éloignés, le major/Chigi soupira.
-J’ai quelque chose à vous dire Teyla !
-Ne serais-ce pas des excuses à me présenter ?!
-Ecoutez, je ne suis pas le major !
-Quoi ?!
Teyla tressaillit et recula.
-Oh, ça va ! Je ne vous veux aucun mal !
-Qui êtes-vous ?
-Je suis Chigi ! C’est moi qui est rompu avec vous et pas votre cher major !
Teyla sourit intérieurement, cette nouvelle la soulageait.
-Que voulez-vous ?
-Je veux retrouver Chaga et la tuer ! Ensuite, je veux aller sur une planète du nom D’ABOS et là-bas, je veux subir l’ascension et vous pouvez m’aider !
-Quoi ?! Attendez ! Je veux bien vous aidez à aller sur votre planète mais ne comptez pas sur moi pour vous aidez à tuer un esprit ! Et comment pourrez-je vous aider à subir l’ascension ?
-Oh, mais vous n’avez pas le choix ma chère ! N’oubliez pas que je suis dans le corps de l’homme que vous aimez et je suis sûr que vous ne voudriez pas qu’il lui arrive malheur !
-Vous n’oseriez pas ?
Chigi sourit.
-Je pourrais devenir méchant ! Attention, vos amis sont de retour, faites comme si de rien n’était !
-Voilà ! Dit Rodney. J’ai tout ce qu’il me faut ! Rentrons avec que ces Wraiths nous voient !
Nos quatre amis partirent en direction du Jumper, Rodney et John devant et Teyla et Ford derrière. Durant tout le trajet, Teyla ne cessa d’observer étrangement le major et Ford le remarqua. Avaient-ils réglé leurs différents ? Apparemment non.


Arrivé à la cité, et après la visite à l’infirmerie, chacun rejoignit ses quartiers et Teyla se rendit dans ceux du major. Elle ouvrit lentement la porte et la referma derrière elle. Chigi se retourna.
-Teyla ? On ne vous a jamais appris à frapper ?
-Très drôle ! Et vous, on ne vous a jamais appris à ne pas prendre le corps d’un autre !
-D’accord, que voulez-vous ?
-Des précisions.
-A quel sujet ?
-Avez-vous oublié notre conversation de tout à l’heure ?
-Non. Mais je ne vous dirais rien de plus, je vous dirais tout le moment venu !
Teyla était furieuse et ça Chigi le sentait bien. Elle avait de plus en plus de mal à contrôler sa colère.
-Vous ne pouvez pas me donner si peu d’informations !
-Vous êtes la seule à savoir, je crois que c’est déjà une grosse information.
Teyla ne répondit rien mais le fixait toujours ; les yeux pleins de colère.
-Mais je crois que ce n’est pas là la vraie raison de votre venue, je me trompe ?
-En effet ! Je suis en colère ! Je vous déteste !!
-Ecoutez, si vous coopérez et si vous ne jouer pas les championnes, vous retrouverez bientôt l’homme de votre vie !
-Pourquoi m’avoir fait autant de mal ! Explosa t-elle soudain.
-Je devais mettre un terme à votre histoire, du moins pendant que j’occupais le corps du major. Le fait est que je n’avais pas prévu de vous demander de l’aide.
-Et qu’est-ce qui a changé ?
-Vous êtes trop doué et si amoureuse que vous m’auriez démasqué et je ne voulais pas de ce scénario catastrophe. Mais là, vous êtes dans l’obligation de m’aider où votre cher major risque gros !
-Vous êtes monstrueux !
-Non. Je veux seulement retrouver celle que j’aime !
Teyla allait exploser quand elle vit le major titubait, il se plia en deux et grimaça de douleur. Elle se précipita vers lui.
-John….

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Experte Informatique en BOOM - accessoirement Modo
Lina

Perso(s) Préféré(s) : Lindsay Monroe!!!!! et Danny bien sûr!
Nombre de messages : 1495
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2007
Points : 12859

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Jeu 12 Juin - 12:10

Chapitre 8



Elle vit au dessus d’elle et du major une ombre blanche. Chigi, pensa t-elle.
-Pourquoi avoir quitter son corps ?
-Il ne supportait plus….
Teyla observa le major, il avait l’air mal en point.
-Beckett ! Hurla t-elle. Vite !!!
Chigi lui dit.
-Je ne veux de mal à personne mais je sais que pour obtenir ce que je veux je dois me montrer persuasif.
-On pourrait discuter !
-Non, tout ne serait qu’un leurre.
Elle n’eut pas le temps de lui répondre qu’il avait déjà disparu. Elle caressa la joue du major et des larmes roulèrent le long de ses yeux.
-Je t’en prie, ne m’abandonne pas…pas maintenant….
Beckett arriva rapidement suivit de Weir, alors qu’ils emmenaient le major à l’infirmerie Teyla ne bougea pas, elle resta comme pétrifier et les regarda l’emmener. Quand ils disparurent au coin du couloir, elle éclata en sanglots. Weir s’approcha doucement et posa une main apaisante sur son épaule.
-Teyla, ça va aller. Dites moi ce qui c’est passé.
-C’est Chigi !
-Chigi ? Demanda Weir surprise. L’esprit dont Chaga avait parlé ?
-OUI. Elle avait dit l’avoir éliminé mais ce n’est pas le cas !
Elle lui raconta alors ce qui c’était passé depuis qu’il lui avait avouer qui il était sur cette planète jusqu’à maintenant en évitant certains détails.
-Nous avons donc un esprit en liberté et à la recherche d’un corps à prendre !
-Oui.
-Je ne comprends pas une chose. Dit Weir. Pourquoi avoir libéré le corps du major alors qu’il aurait pu le tuer ?
-Il ne veut de mal à personne, il veut juste aller sur Abydos pour y subir l’ascension et retrouver sa femme.
-Mais pourquoi ne pas la subir ici l’ascension ?
-Et bien j’ai déjà entendu dire que certains peuple ont une croyance qui est qu’il doive mourir où les leurs sont morts pour les retrouver là-haut.
-Dans ce cas nous avons un problème !
-Lequel ? Demanda Teyla surprise.
-La planète Abydos n’est plus ! Elle a explosé !
Teyla la regarda surprise.
Tapis dans l’ombre Chigi avait observé la scène. Il était fou de rage, Teyla lui avait mentit, elle savait ce qu’était l’ascension mais le pire c’est qu’il ne pouvait plus espérer retrouver son amour. Il n’avait plus aucune raison de vivre…


Teyla après avoir discuté avec Weir se rendit à l’infirmerie. Ce qu’elle vit lui fit horreur. Le major était dans un lit branché à d’innombrables machines. Des larmes se mirent à glisser sur ses joues sans qu’elle n’en contrôle plus rien. Elle s’approcha doucement, en la voyant Carson s’approcha.
-Il va mourir ? Demanda lentement Teyla, la voix pleine de tristesse et de peur.
-Non.
Un soupir de soulagement s’échappa d’elle.
-Mais il va lui falloir du temps pour se remettre, à quelques minutes près et je n’aurais rien pu faire pour lui.
Il s’éloigna. Teyla tendit doucement la main vers John, elle lui caressa la joue mais lentement. Elle avait peur de lui faire mal. Il dormait, son visage était si paisible. Soudain, elle craqua. Trop de pression ces derniers temps et Chigi avait bien jouer avec ces nerfs et l’avait fait trop souffrir. De plus, elle avait peur, peur de perdre l’homme qu’elle aimer. Elle se mit à sangloter et posa sa tête sur la poitrine du major.
-Ne me laisse pas !!
Carson la regarda, il avait mal pour elle. Il ordonna à tout le personnel de quitter l’infirmerie. Il voulut sortir mais préféra rester, Teyla avait l’air vraiment mal. Il appela Weir en renfort.
-Que se passe t-il ?
Il lui montra du doigt Teyla. Devant cette scène si troublante, Weir sentit les larmes lui monter aux yeux.
-Je me suis dit qu’une femme serait plus habile à lui remonter le moral. Sourit-il.
Teyla, elle, sanglotait toujours.
-Je t’en prie, ne me laisse pas !! Je ne veux pas !
Weir s’approcha.
-Teyla, calme toi.
Elle la prit doucement par les épaules et Teyla pleura dans ses bras.
-Il est tout ce que j’ai !! Je l’aime tellement ! Se confia t-elle. Il n’a pas le droit de m’abandonner !
-Je sais, mais tout va bien se passer. Le major ne va pas mourir.
Mon dieu, pensa Elisabeth, Teyla l’aime bien plus que je ne pouvais l’imaginer. Heureusement que je n’ai rien dit à Madison !
Teyla se redressa.
-Merci, souffla –t-elle pour Weir.
Elle attrapa une chaise et s’installa près du major. Elle glissa sa main dans la sienne et l’observa. Des larmes continuer à rouler sur ses joues.
-Je t’aime, murmura t-elle.



Madison avait entendu que le major était à l’infirmerie dans un état grave.
-C’est pas vrai ! Pesta t-il. Nous allons tous mourir ou quoi ?!
Rodney arriva.
-Mais non !
-Bien sûr ! Nous avons un énorme danger au dessus de nos têtes et pourtant notre meilleure équipe s’amuse avec des histoires d’esprit !
-Que pouvons nous faire de toute façon ?
Soudain, Madison tituba et se plia en deux, une ombre venait de le traverser, Chigi venait d’entrer en lui. Il se releva au bout de quelques secondes. Rodney s’était précipité vers lui.
-Ca va aller, lui dit Chigi, un étourdissement.
Il lui fit un grand sourire mais un étrange sourire…..

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo
Serial Series
Flo

Nombre de messages : 2230
Age : 28
Date d'inscription : 21/09/2007
Points : 12789

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Jeu 12 Juin - 19:12

ahhhhhh une suite !!! trop bien !! cheers

je suis contente de lire la suite !! Very Happy

eh bah, il s'en passe des choses !

déjà, je suis contente que ça se soit arrangé entre John et Teyla, même si ça a pas été de tout repos !! amourfm3

j'espère qu'il vont réussir à se débarrasser de ce Chigi... triste

La suite !!!!

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Experte Informatique en BOOM - accessoirement Modo
Lina

Perso(s) Préféré(s) : Lindsay Monroe!!!!! et Danny bien sûr!
Nombre de messages : 1495
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2007
Points : 12859

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Jeu 3 Juil - 12:08

voilà la suite et fin....ben oui faut bien que ça s'arrête un jour!! lol!
merci d'avoir suivi cette fic!!


Teyla se réveilla quelques heures plus tard, elle s’était endormie sur sa chaise, apparemment la fatigue l’avait emportée. Elle regarda le major, celui-ci dormait toujours paisiblement. Elisabeth venait d’entrer et se dirigea vers Teyla après avoir discuté avec Carson.
-Teyla ?
Celle-ci se retourna.
-Tiens, bonjour !
Weir lui sourit.
-Avez-vous au moins dormi ? Lui demanda Weir .
-Oui.
Voyant le regard insistant d’Elisabeth.
-Je vous assure que j’ai dormi !
-Bon, mais sachez que vous devez vous reposez ! Je ne tiens pas à avoir tous mes meilleurs éléments cloués dans un lit d’hôpital !
Les deux femmes se mirent à rire doucement. Weir jeta un regard vers le major.
-Je ne l’ai jamais vu aussi calme ! Plaisanta t-elle.
-C’est vrai ! Mais je préfère quand il n’est pas calme !
Weir sourit.
-D’après Carson, il devrait se réveiller dans la journée.
Teyla hocha la tête.
-Si vous n’avez pas besoin de moi j’aimerais le veiller ?
-Aucun problème Teyla.
Teyla observa Weir sortir. Cette femme était vraiment exceptionnelle, depuis son arrivé, elle l’avait traité comme une amie. Les autres aussi, à part Bates mais ça ! Parfois Teyla se demandait si elle aurait réagit de la même façon si la situation avait été inversé. D’ailleurs, elle se demandait si elle avait été un aussi bon chef pour son peuple que Weir l’était pour son équipe. Elle fut sortit de ses pensées par le major qui bougea légèrement. Ensuite, il ouvrit les yeux et regarda autour de lui, sa vue était embrouillée et il lui fallut un moment avant de voir correctement. Mais déjà, il entendait une voix familière, Teyla !
-John ! Tu es réveillé !
Elle l’embrassa sur le front et resta un instant sa tête posée sur le front du major, en fermant les yeux. Elle lâcha un soupir de soulagement.
-Ca va ! Murmura le major.
Teyla se redressa et appela Beckett.
-Ca c’est lui qui nous le dira, sourit-elle.




Madison entra dans le hangar où se trouvait les Jumper. Zelenka y était.
-Colonel ? Vous désirez quelque chose ?
-Non. Dites moi, les jumpers sont en réparation ?
-Non, ils fonctionnent tous. Vous devez en utiliser un ?
-Arrêtez de me poser des questions !
-Désolé ! Lâcha Zelenka, surpris.
Voyant que le scientifique ne bougeait pas, Madison se retourna.
-Pourriez-vous sortir ?
-Mais…
-Dehors !
Le colonel venait de prendre une expression étrange, certes il n’était pas réputé pour ses qualités d’homme aimable et gentil mais tout de même. Que voulait-il faire seul dans le hangar ? Zelenka se retourna une dernière fois vers le colonel et sortit. La situation lui parut étrange mais il préféra de ne pas s’en mêler, il ne voulait pas d’ennui.
-Enfin ! Se dit Madison quand le scientifique fut sortit.
Chigi observa l’endroit, c’était une sorte de hangar où se trouvait les Jumpers. C’était l’endroit idéal. Il venait juste de penser à quelque chose, quelque chose qu’il n’avait pas prévu ! Comment allait-il piloter l’avion ? Il posa sa main sur l’appareil en soupirant et brusquement la porte s’ouvrit, comme par enchantement.
-Le colonel a la gêne des anciens, souffla t-il….
Il entra dans l’appareil, jamais il n’en avait vu, il pouvait sentir en lui les émotions du colonel.
-Pour vous aussi c’est la première fois ? Malheureusement se sera aussi la dernière……
Chigi s’installa aux commandes de l’appareil et le sortit de la cité. Aussitôt, les personnes présentes dans la salle de contrôle en furent informées et appelèrent Weir. Celle-ci arriva rapidement, suivit de Teyla et de Rodney.
-Colonel ? Appela Weir. Colonel, ici le docteur Weir, répondez ?!!!
Un long silence suivit.
-Oui !
Enfin, la voix du colonel retentit
-Rentrez immédiatement, ce vol n’a pas été autorisé !
-Attendez une minute ! Dit Teyla. Le colonel a le gène des anciens ?
Tout le monde la regarda, en effet, il n’y avait pas pensé.
-Allons Teyla, commença Chigi, je pensais que vous auriez un peu plus de mal que ça à m’oublier !
Tous les regards se tournèrent vers cette dernière.
-Chigi !
Il sourit.
-Chigi ? Répéta Weir.
-Je vais tous vous sauver ! Cria Chigi.
-De quoi parlez-vous ?
-Vous verrez !
-Revenez à la base immédiatement, nous trouverons un terrain d’entente, tenta Weir.
-Non !
Chigi coupa la communication. Elisabeth avait peur, le colonel Madison était en danger et c’était de sa faute. Elle n’avait pas su voir qu’il était en danger. Elle aurait du prendre des mesures plus radicales pour retrouver ce Chigi. Il allait sûrement tuer Madison et elle aurait cette mort sur la conscience. Elle sortit de la pièce, en n’osant regarder personne, elle avait honte. Elle tremblait, elle se dirigea vers un balcon et se laissa envahir par les larmes.
Teyla n’en revenait pas, Chigi avait pris le contrôle de ce pauvre colonel. Celui-ci n’avait aucune chance de survie, Chigi était désespéré. Elle soupira et se retourna vers Elisabeth, mais celle-ci n’était plus là. Elle sortit à sa recherche. Soudain, elle l’aperçut sur un balcon et se dirigea vers elle.
-Elisabeth ? Demanda –t-elle.
Elisabeth se redressa mais ne se retourna pas, elle ne voulait pas que Teyla la voie pleurer.
-Qu’y a-t-il ?
-Est-ce que ça va ?
-J’aurais dû pouvoir protéger la vie de cet homme, mais je ne l’ai pas fait !
-Quoi ?! S’exclama Teyla. Mais c’est faux ! Vous ne pouviez pas devinez !
-Mais je suis responsable de la vie de chacun des hommes et femmes de cette cité !
Elle se retourna vers Teyla, les yeux rougis pas les larmes, une tristesse, presque un désespoir dans les yeux. Teyla eu mal de la voir ainsi, Elisabeth était une vraie amie pour elle.
Teyla s’approcha et pris son amie dans ses bras.
-Je vous interdis de vous reprocher quoi que ça soit ! Vous ne pouvez pas tout faire ! Il y a trop de problèmes en ce moment et en plus ce Chigi est un esprit, comment vouliez-vous l’avoir ?!
-Je sais, soupira Weir. Mais il va tuer ce pauvre colonel…
Teyla soupira. Soudain, la voix du docteur Beckett retentit.
-Teyla est demandé à l’infirmerie !
Le cœur de la jeune femme se mit à battre à la chamade, et une peur indescriptible l’envahit.
Weir lui lança un regard amical, lui montrant qu’elle pouvait la laisser.
La jeune Athosienne s’élança vers l’infirmerie.
-Que se passe t-il ?!! Cria t-elle, inquiète.
Soudain, elle s’arrêta et observa la scène qui se déroulait devant elle. Le major et Beckett était assis sur le lit et discutaient tranquillement.
-Qu’est-ce que cela signifie ?!! Cria t-elle, légèrement en colère mais soulagée.
-Demander le au major, c’est de lui que viens l’idée.
Beckett quitta l’infirmerie, un grand sourire aux lèvres, laissant le major et Teyla seuls, dans la pièce. John, regarda Teyla un sourire aux lèvres.
-Ce n’était qu’une plaisanterie !
-Bien sûr ! Mais ce n’était pas drôle !
Il lui tira le bras et l’entraîna vers lui, elle se retrouva sur le lit, près du major.
Elle lui sourit. Il l’embrassa, doucement, leurs lèvres se frôlèrent.
-Je voulais vérifier que je comptais toujours pour toi !
Teyla sourit et lui donna une tape sur l’épaule.
-Idiot ! Si je ne t’aimais pas je crois que je t’aurais déjà achever !
Il la serra dans ses bras.
-Je suis désolé de ce que tu as dû supporter avec Chigi.
-Ce n’est pas ta faute et je ne veux plus qu’on en reparle.
-Très bien.
Il lui sourit et ils s’embrassèrent.
-Teyla, venez vite en salle de contrôle !
La voix de Weir venait de retentir dans toute la base, une voix dans laquelle se mélangeait de la joie et de la peine.
-Que se passe t-il ? Demanda le major.
-Toi tu restes là ! Lui ordonna t-elle, avant de quitter la pièce.


Weir regardait l’écran de contrôle, impassible, inébranlable, les larmes roulaient le long de ses joues. Elle ignorait si elle devait ressentir de la joie ou de la peine. Pour les gens qui l’entouraient, les choses étaient sûrement différentes, en tout cas eux ressentaient une joie qui se voyait. Teyla arriva derrière elle. Devant ces manifestations de joies, elle ne sut quoi penser. Elisabeth se retourna vers elle.
-Le colonel vient de nous sauver la vie….mais a sacrifier la sienne. Il a détruit le vaisseau Wraith !
Teyla lâcha un soupir de soulagement, mais préféra ne pas montrer sa joie face à la douleur que ressentait Weir. Celle-ci se mit à parler à toute la base.
-Ici, le docteur Weir. Des larmes roulaient le long de ses joues. Nous venons de débarrasser de la menace qui pesait sur nous, le vaisseau Wraith a été détruit mais pour cela, une vie vient d’être détruite. Le colonel a sacrifié sa vie pour nous sauver d’une mort certaine… Elle s’arrêta, les larmes coulaient, et elle n’arrivait plus à parler. Teyla s’avança vers elle, et continua en lui prenant son micro.
-Nous devons tous avoir en nous le souvenir de cet homme qui nous a sauvés. Merci.
Weir se retourna vers Teyla.
-Merci.
Elle quitta la pièce.



John se redressa sur son siège, ce qu’il venait d’entendre était à la fois formidable et malheureux. Il leva la tête, Teyla venait d’entrer, elle s’assit et se blottit dans ses bras.



FIN

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo
Serial Series
Flo

Nombre de messages : 2230
Age : 28
Date d'inscription : 21/09/2007
Points : 12789

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Jeu 3 Juil - 18:57

amourfm3 amourfm3 amourfm3

superbe fin !! cheers

ils sont enfin débarrassé des deux esprits, et John et Teyla sont ensemble Very Happy Very Happy

BRAVO cheers

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina
Experte Informatique en BOOM - accessoirement Modo
Lina

Perso(s) Préféré(s) : Lindsay Monroe!!!!! et Danny bien sûr!
Nombre de messages : 1495
Age : 31
Date d'inscription : 22/09/2007
Points : 12859

MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   Ven 4 Juil - 12:00

merci ma Flo!! calin et merci d'avoir suivi cette fic qui était une des premières que j'ai écrite sur SGA!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TENSIONS [SGA]   

Revenir en haut Aller en bas
 
TENSIONS [SGA]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ TUTO ] Tout sur le kit chaîne
» Montage d'une toile sur un bâti provisoire . Bords de tensions peints.
» UBec / Bec Externe ampérage Récepteur/Servo
» ABBA
» tension d'alimentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Experts en Séries :: LE COIN DES CREATEURS :: FANFICTIONS  :: Fanfictions Hors CSI:NY :: Fanfictions en cours-
Sauter vers: