Site internet dédié aux séries !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ Smac ] Le Tunnel d'Or

Aller en bas 
AuteurMessage
MissGadiri

avatar

Perso(s) Préféré(s) : Danny, Lindsay, Don
Nombre de messages : 112
Age : 28
Date d'inscription : 01/10/2007
Points : 12199

MessageSujet: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Mar 25 Nov - 16:12

Coucou ...

Me revoila, de nouveau avec une petite broutille !!! Pour celles qui veulent, pensez à remercier mes nuits d'insomnies !!! Ah, stress du concours quand tu nous tiens !!

C'est pas vraiment une Smac, enfin quoique, mais bon finalement je sais pas trop ... Je vois pas trop comment le décrire !! A vous de juger !! ( non non Arlette Chabot, on t'a pas adressé la parole !!)

J'ai utilisé la chanson "Le Tunnel d'Or" de Aaron ...

PS : la phrase en rouge est tiré du livre "Bright Lights Big City" de Jay McInerney, citation dont Mac parle à la fin de l'épisode 3 de la saison 1 "1987" ....

Le Tunnel d'Or


Au loin, un homme se recueille devant une tombe. Une tombe parmi tant d'autres. Un trou surmonté d'une plaque, mais pas de cercueil. Ni de corps. Les tombes des disparus du 11 Septembre. Toutes identiques. Pourquoi différencier l'indifférenciable ?
Perdu dans ses pensées, l'homme ne semble pas se rendre compte du froid environnant. Ou peut-être si au contraire, et cela l'aide alors à se recueillir. Qui est le disparu pour lui ? Un ami, un enfant, un conjoint ? Un proche en tout cas, vu son attitude. Main sur la stèle, tête baissée, il murmure les yeux fermées . . .

Regarde il gèle, là sous mes yeux.
Des stalactites rêvent, trop vieux.


La neige se met à tourbillonner autour de lui. Comme si un dialogue s'instaurait. Cherche-t-il à se faire pardonner quelque chose ? Quelque chose qu'il n'a pas encore commis ? L'oubli, le renouveau ? Comment savoir ?
Pour lui, comme pour les autres, ces évènements ont dû bouleverser la vie qu'ils s'étaient construits, progressivement. "Petit à petit, l'oiseau fait son nid" avait-il aimé se dire. Avant tout ça.
Quand la tragédie l'avait frappé, il lui avait fait la promesse de ne jamais refaire sa vie, de ne jamais tourner la page. Et il avait tenu la promesse jusqu'à aujourd'hui . . .

Toutes ses promesses, qui s'évaporent.
Vers d'autre ciel, vers d'autres ports.


Six ans après, il avait décidé de remettre en questions ses promesses. Devait-il se morfondre jusqu'à la fin de ses jours ? N'avait-il pas, lui aussi, droit à sa part de bonheur ?
Aujourd'hui, il se sentait de nouveau prêt à vivre, et non plus à survivre. Prêt à faire confiance à nouveau, prêt à aimer. Et l'amour semblait l'avoir trouvé lui, peut-être depuis plus longtemps qu'il ne voulait le croire.
Nombreuses avaient été les nuits qu'il passait à murmurer ces quelques mots, tenant toujours quelque chose qui lui appartenait dans sa main . . .

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges.
Je t'aime trop fort, ça te dérange.
Et mes rêves se brisent sur tes phalanges.
Je t'aime trop fort.
Mon ange, mon ange.


Combien de fois avait-il cherché à retrouvé son odeur son parfum, la sensation de son corps contre le sien, de ses lèvres sur les siennes ? Pendant des semaines il avait cherché tout ce qui pourrait la ramener à lui, au moins en partir, avant de s'effondrer, prenant conscience que son souvenir allait peu à peu s'effacer à lui, comme un livre lu trop vite, qui n'aura laissé qu'une poussière d'émotions et d'images destinées à s'effacer, pour n'être plus qu'un nom dans la mémoire.

De mille saveurs, une seule me touche.
Lorsque tes lèvres, effleurent ma bouche.


Souvent il avait eu l'impression de sentir son souffle sur son visage, surtout la nuit. Il lui arrivait encore de croire l'apercevoir au détour d'une rue, dans le métro. Parfois même dans son appartement. Une ombre particulière au sol, u bruit. Il avait même cru devenir fou. Pendant les premières semaines, cette sensation de l'avoir constamment près de lui ne le quittait plus.
Il avait joué son rôle de lieutenant en partant à la recherche de survivants. Mais secrètement, il n'espérait qu'une chose : la retrouver, vivante ou morte. Mais son souhait ne s'était jamais réalisé, rendant son deuil encore plus difficile . . .

De tous ces vents, un seul m'emporte.
Lorsque ton ombre, passe ma porte.


Il avait perdu le sommeil, passant ses nuits à se répéter les mêmes phrases. Et le peu de répit que Morphée lui accordait se transformait en cauchemars, revoyant sans cesse les tours s'effondrer. Comme si quelqu'un jouait avec la cassette de son magnétoscope cérébral.
Les somnifères n'y faisaient rien. Il n'arrivait pas à trouver un sommeil vraiment réparateur, un sommeil sans rêve. Ou sans cauchemar. Il avait tout tenté, y compris dormir dans son bureau. Histoire de voir si ce n'était pas l'appartement qui lui apportait tous ces souvenirs et donc tous ces rêves. Mais non, où qu'il soit, dès qu'il fermait les yeux et laissait son esprit voguer, les mêmes images revenaient . . .

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges.
Je t'aime trop fort, ça te dérange.
Et mes rêves se brisent sur tes phalanges.
Je t'aime trop fort.
Mon ange, mon ange.


Il n'avait jamais montré ses larmes. Elles ne s'étaient même jamais montré à lui. Comme si son cœur et son âme ne réalisaient pas ce qu'il lui arrivait. Tout le monde voyait qu'il n'allait pas bien, et c'était bien compréhensible, mais personne n'avait jamais vu ses yeux s'humidifier. Mais des cernes, s'agrandissant chaque jour un peu plus. Plusieurs fois il avait eu le droit à la remarque "depuis quand n'avez vous pas dormi ?" En réalité, il ne savait plus vraiment ce que dormir voulait dire.
Repos, joie, sourire, bonheur. Tant de mots qu'il avait perdu, et qu'il retrouvait peu à peu . . .

Prends mes soupirs, donne moi des larmes.
A trop mourir, on pose les armes.


Ils avaient tous ressentis le souffle de l'effondrement. Ceux qui n'étaient pas au courant n'avaient pas pu le rater. Et il avait senti, comme tous les autres, son sang se glacer.
Et il avait passé les jours suivants sur Ground Zero, triant les décombres, refusant de voir la vérité en face. Elle était morte, mais il ne pouvait l'admettre. Et personne dans son entourage n'avait cherché à lui faire entendre raison. Ça arriverait bien assez tôt, et la chute allait faire mal . . .

Respire encore, mon doux mensonge.
Que sous ton souffle, le temps s'allonge.


Aujourd'hui l'amour semblait l'avoir retrouvé et ses nuits étaient peuplés de toutes autres peurs. Plus la peur de l'oublie mais la peur du rejet. Ils avaient vécu tant de choses à deux, en amis. Il voulait y croire, mais malgré tout il ne pouvait faire taire la petite voix qui l'avait toujours accompagné, faisant de son côté pessimiste une part majeure de son caractère.
Et elle aussi avait vécu tant de choses. Était-elle prête pour ça ? Voulait-elle se tourner définitivement vers l'avenir et oublier la partie la plus difficile de son passé ?

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges.
Je t'aime trop fort, ça te dérange.
Et mes rêves se brisent sur tes phalanges.
Je t'aime trop fort.
Mon ange, mon ange.


Pour l'instant, il se retrouve seul. Tiraillé entre des sentiments passés et l'amour futur, entre quelqu'un qu'il a aimé pendant longtemps, et quelqu'un qu'il espère aimer encore longtemps.
Il a toujours cette peur au plus profond de lui, mais le poids qui l'accompagnait l'a quitté.Plus de remords, son cœur est à nouveau libre . . .

Seul sur mon sort, en équilibre.
Mais pour mon corps, mon cœur est libre.


Le souvenir de sa défunte s'efface peu à peu, laissant place à la nouvelle. Sa voix, son odeur, ses gestes. Tout se remplace petit à petit.
Alors que tout disparait, il se sent libre à nouveau. Il se sait prêt à se dévoiler, prêt à partager son amour. Il ne veut plus rester l'homme solitaire que beaucoup connaissent aujourd'hui. Il a changé, et accepté ce changement, et pour lui il est temps de se dévoiler au grand jour . . .

Ta vois s'efface, de mes pensées.
J'apprivoiserai ma liberté.


Fini pour lui ses longues nuits à se morfondre, à combattre l'oublie. Il veut laisser la vie suivre son cours, il veut croire au destin. Car si la vie l'a mise sur sa route, ce n'est pas pour rien.
Il se retrouve aujourd'hui, devant cette tombe, pour lui faire un dernier adieu. Il repassera à l'occasion mais il veut oublier ce petit rituel qui était devenu le sien au fil des semaines. Il ne l'oubliera sans doute jamais totalement, mais il veut se tourner vers le future et voir ce que la vie avait encore à lui offrir . . .

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges.
Je t'aime trop fort, ça te dérange.
Et mes rêves se brisent sur tes phalanges.
Je t'aime trop fort.
Mon ange, mon ange.


S'éloignant de la tombe de sa femme, Mac Taylor sait ce qu'il lui reste à faire : se tourner vers le futur. Et ce futur, c'est Stella Bonasera.

THE END


Alors alors, un avis ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou
Du Smack sinon Rien
avatar

Perso(s) Préféré(s) : Mac et Stella ensemble
Nombre de messages : 530
Age : 32
Date d'inscription : 28/10/2007
Points : 12255

MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Mar 25 Nov - 16:42

C'est trop beau... coeur

Maintenant font que j'aille dans la salle de bain pour pleurer. fufufu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissGadiri

avatar

Perso(s) Préféré(s) : Danny, Lindsay, Don
Nombre de messages : 112
Age : 28
Date d'inscription : 01/10/2007
Points : 12199

MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Mar 25 Nov - 19:34

Merci pour ton com lilou et désolé de t'avoir fait pleurer !! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
koé

avatar

Nombre de messages : 158
Age : 33
Date d'inscription : 07/12/2007
Points : 11901

MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Mar 25 Nov - 20:34

J'aime beaucoup ta petite "broutille" comme tu dis...

J'avais déjà commencé une soirée déprime, hé bah maintenant il me manque plus que le pot de glace et le tableau sera complet ! Rolling Eyes

Mais c'est vraiment beau ce que tu as écrit... heart biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo
Serial Series
avatar

Nombre de messages : 2230
Age : 28
Date d'inscription : 21/09/2007
Points : 12495

MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Mar 25 Nov - 20:45

très beau OS !! coeur coeur

BRAVO !!! cheers

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky

avatar

Perso(s) Préféré(s) : Stella
Nombre de messages : 4236
Age : 27
Date d'inscription : 19/02/2009
Points : 14778

MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Sam 21 Fév - 19:47

Je trouve ca bien écrit!! J'ai bien aimée!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili38

avatar

Perso(s) Préféré(s) : MAC TAYLOR
Nombre de messages : 461
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2009
Points : 10741

MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Sam 13 Juin - 13:01

Je me retrouve comme toutes les fans de SMAC des larmes pleins les yeux. Ah punaise quand sa touche Mac je tiens pas mes larmes. Sad

Magnifique OS cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jersey_07
"Auteure siphonée du bocal"
avatar

Perso(s) Préféré(s) : Adam Ross & Don Flack
Nombre de messages : 2496
Age : 30
Date d'inscription : 09/06/2009
Points : 12787

MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Lun 15 Juin - 15:41

C'est clair, quand ça touche Mac, ça me touche direct...

Surtout que cette chanson me rapelle également de bien tristes souvenirs snif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christie

avatar

Perso(s) Préféré(s) : Mac - Don - Danny
Nombre de messages : 569
Age : 36
Date d'inscription : 13/08/2010
Points : 9541

MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Jeu 2 Sep - 18:28

Magnifique j'ai adoré, j'aime beaucoup l'émotion qui y transparaît coeur coeur coeur bravo bravo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa2105
"Truth or Happiness ... Never both"
avatar

Perso(s) Préféré(s) : Jo, Mac
Nombre de messages : 2430
Age : 27
Date d'inscription : 18/08/2009
Points : 12474

MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Jeu 2 Sep - 22:24

Magnifique OS coeur
Et telement bien écrit
Merci Miss biz biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Framboise
"In my darkest moment when all seems lost. You are at my side."
avatar

Perso(s) Préféré(s) : TOUS !
Nombre de messages : 3551
Age : 22
Date d'inscription : 23/12/2010
Points : 12138

MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   Sam 25 Déc - 8:21

Magnifique OS
Magnifiquement bien écrit coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Smac ] Le Tunnel d'Or   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Smac ] Le Tunnel d'Or
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Experts en Séries :: LE COIN DES CREATEURS :: FANFICTIONS  :: csi ny - Fanfictions :: [csi:ny] OS - Ship-
Sauter vers: